POLITIQUE

Course à la direction du PQ: l'ex-ministre de la Culture Maka Kotto appuie Pierre Karl Péladeau

05/02/2015 12:32 EST | Actualisé 05/02/2015 12:32 EST
PC

La course à la chefferie du PQ est à peine lancée que plusieurs députés se rangent derrière leur candidat favori.

Ainsi, le député de Bourget, Maka Kotto, ancien ministre de la Culture sous le gouvernement de Pauline Marois, se joint à Pierre Karl Péladeau.

Maka Kotto a diffusé une lettre ouverte pour signifier son appui à M. Péladeau, qui compte maintenant quatre membre du caucus dans sa campagne.

Il y souligne les réussites accomplies par l'actionnaire de contrôle du conglomérat médiatique Québecor.

«À mes yeux, Pierre Karl Péladeau n'a plus rien à démontrer quant à la portée des mots réalisations et réussite, écrit-il. Et comme je souhaite voir ces deux mots accolés au destin du Québec le plus rapidement possible, mon choix d'un chef s'est fait sans grande hésitation.»

Le Camerounais d'origine dit être entré en politique il y a 12 ans pour faire du Québec un pays et c'est encore le fondement de son action politique. Voilà pourquoi il appuie PKP, qui aurait dit sans détour que l'indépendance est une «affaire d'évidence, et une affaire d'urgence».

«Le Parti Québécois et tout le mouvement souverainiste ont grand besoin de la détermination de Pierre Karl Péladeau. Ils ont surtout besoin que son dynamisme se propage à tout le Québec», conclut Maka Kotto.

Plus tôt jeudi, Véronique Hivon a annoncé qu'elle appuyait son concurrent Alexandre Cloutier.

S'il est élu chef, Alexandre Cloutier confiera à Véronique Hivon la reponsabilité de rassembler les forces souverainistes en vue d'un éventuel référendum sur la souveraineté du Québec.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter