NOUVELLES

Une pétition déposée pour dénoncer l'attitude du maire de Saguenay Jean Tremblay (VIDÉO)

03/02/2015 05:05 EST | Actualisé 03/02/2015 05:05 EST

Une pétition de 2270 signatures a été présentée lors de la séance du conseil municipal de Saguenay, lundi midi, pour dénoncer l'attitude du maire Jean Tremblay.

La pétition est une initiative du collectif Citoyens pour la démocratie à Saguenay. Le groupe déplore les propos méprisants du maire Jean Tremblay envers les conseillères municipales Josée Néron, Christine Boivin et Julie Dufour. Il demande également au conseil municipal de cesser de prendre des décisions qui empêchent l'expression d'une saine démocratie municipale.

De plus, le collectif demande aux conseillers municipaux de ne plus tolérer et de dénoncer publiquement le comportement et les propos méprisants du maire Jean Tremblay à l'égard des conseillères.

La pétition a été signée par plusieurs personnalités, dont l'ancienne députée péquiste Jeanne Blackburn, l'ex-directeur du programme de médecine à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Mauril Gaudreault, et deux anciens maires, Réjean Simard et Francis Dufour.

C'est d'ailleurs l'ex-maire de Jonquière, Francis Dufour, qui a présenté la pétition en lisant un court préambule. « Il y a vraiment des éléments sur lesquels je suis discordant, que je n'accepte pas et je voudrais que ça change. Pour moi, la démocratie c'est une part importante de la fonction qu'on exerce et le respect, ça se gagne. »

Le porte-parole du collectif, Rémi Villeneuve, espère que le conseil de Saguenay modifiera ses façons de faire.

« On veut qu'on prenne acte de ce qu'on soulève dans cette pétition, qu'on change la façon d'aborder la démocratie municipale en permettant aux gens de s'exprimer et surtout en faisant appel aux forces vives. Il y a des gens qui sont élus autour de la table, c'est à eux aussi que s'adresse cette pétition. On veut que les gens autour de la table puissent s'exprimer et qu'ils le fassent », affirme M. Villeneuve.

Rémi Villeneuve précise que le collectif est un organisme non partisan, qui n'a aucun lien avec le parti de l'opposition, l'Équipe du renouveau démocratique.

Peu de signataires, selon le maire

Il n'y a eu aucun commentaire de la part des conseillers présents lors du dépôt.

Après la réunion publique, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a affirmé qu'il n'y avait pas beaucoup de signataires et qu'il allait réfléchir à ce qu'il pouvait faire.

« Ça a été signé sur Internet, dit-il. C'est des citoyens de partout, je suis connu partout au Québec. Quand j'écris des affaires, je reçois de courriels, ça vient de partout. »

La salle du conseil municipal était bondée pour la réunion, qui s'est déroulée sous haute surveillance policière.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter