NOUVELLES

Opération de sauvetage pour un chien à la dérive sur le fleuve Saint-Laurent

03/02/2015 01:37 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST
Véronique Descart /Facebook

Des moyens techniques exceptionnels sont mobilisés dans la région de Sorel-Tracy pour venir en aide à un chien. Un aéronef a même été appelé pour retrouver l'animal qui a été aperçu dérivant sur la glace. Les autorités sont submergées d'appels et de messages de partout dans le monde.

Un texte de Thomas Gerbet

« Aussitôt qu'on raccroche, le téléphone sonne de nouveau », raconte le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin. La Ville a dû mobiliser trois employés à temps plein pour répondre aux sollicitations de gens cherchant par tous les moyens à sauver le chien.

Des personnes appellent de tout le Québec et même des États-Unis pour demander aux pompiers de Sorel-Tracy d'intervenir. Des internautes d'aussi loin que la France et de l'Écosse s'en prennent également à la Garde côtière canadienne pour lui reprocher son inaction. Les services 911 reçoivent aussi des appels.

La photo fait le tour du monde

Tout est parti de la photo de ce chien, prise samedi autour de 16 h 30 par France Allaire, sur la berge de Saint-Ignace-de-Loyola. La dame se promenait avec sa fille quand elle a vu l'animal bouger sur une plaque de glace dérivant au milieu du Saint-Laurent. « On l'a eu sous les yeux quatre ou cinq minutes avant de le perde de vue, parce que le courant était très fort », raconte-t-elle.

« J'ai appelé le 911, mais ils m'ont transférée à la Garde côtière. La Garde côtière ne pouvait pas s'en occuper parce que ce n'était pas un humain. Alors ils m'ont transféré au ministère de la Faune, mais eux non plus ne pouvaient pas s'en occuper parce que ce n'était pas un animal sauvage »

— France Allaire

C'est sa fille, Véronique Descart, une Longueuilloise, qui a publié la photo sur les réseaux sociaux et qui a alerté une chaîne de télévision. Elle n'imaginait pas l'ampleur que cette affaire allait prendre. « Je suis complètement dépassée », avoue-t-elle. La jeune femme, apprentie tatoueuse, a dû intervenir pour décourager des gens qui voulaient mener des recherches à pied ou en canot sur le fleuve.

« Oui, j'ai voulu interpeller certaines personnes pour que ça bouge un peu, mais je ne pensais pas que la moitié du Québec allait paniquer pour ça »

— Véronique Descart

Le directeur d'Urgences animales, Éric Dussault en février 2014Le directeur d'Urgences animales, Éric Dussault en février 2014

L'organisme Urgences animales a déployé douze personnes dans la région de Sorel pour intervenir. « On a établi un poste de commandement et un périmètre de recherche de 10 kilomètres à partir du port d'attache du traversier de Sorel-Saint-Ignace », explique son directeur Éric Dussault.

« On est même en attente pour la collaboration d'un aéronef qui pourrait survoler la zone », ajoute Éric Dussault. Il recueille des témoignages de résidents du bord du fleuve et de professionnels de la navigation pour tenter de localiser le chien. Un autre organisme, K911, qui se présente comme un service d'ambulance pour animaux a aussi offert son aide.

Urgences animales est un organisme sans but lucratif financé à 100 % par des dons. Son directeur affirme être aussi bien équipé et formé qu'un pompier. Les 18 membres de son équipe se spécialisent dans des opérations de sauvetage en hauteur, en espace clos, dans l'eau ou sur la glace. « Tout ce que les pompiers feraient pour un humain, nous on le fait pour les animaux », explique Éric Dussault. Aux États-Unis, les services d'incendies interviennent pour sauver des animaux. « Ce n'est pas le genre de mentalité qu'on a encore au Québec », regrette-t-il.

Mais où est ce chien?

Depuis samedi, personne n'a été en mesure d'indiquer la position réelle du chien. Aux dernières nouvelles, Urgences animales n'avait pas reçu de témoignage vérifiable indiquant que le chien se trouvait encore sur le fleuve.

Pêches et Océans a confirmé à la Ville de Sorel-Tracy que, dans le cadre de leurs opérations régulières, les deux patrouilles quotidiennes d'hélicoptère n'ont pas permis d'apercevoir de chien sur les glaces. Pêches et Océans a également communiqué avec les navires commerciaux ainsi que le Service de traversiers St-Ignace/Sorel-Tracy et personne n'a été témoin d'un chien en détresse.

« Il est peut-être rendu à Québec », s'interroge France Allaire.

Pour aider Urgences animales à localiser la bête, cliquez ici. Tel que demandé par l'équipe de sauveteurs, merci de ne pas publier d'autres types de commentaires afin de ne pas nuire au partage d'informations.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 100 espèces les plus menacées dans le monde