DIVERTISSEMENT

La veuve et les enfants de Robin Williams se disputent ses biens

03/02/2015 01:51 EST | Actualisé 03/02/2015 01:51 EST
Jennifer Graylock via Getty Images
NEW YORK, NY - MAY 15: Actor Robin Williams attends CBS 2013 Upfront Presentation at The Tent at Lincoln Center on May 15, 2013 in New York City. (Photo by Jennifer Graylock/Getty Images)

La veuve et les enfants de Robin Williams sont engagés dans une bataille juridique pour déterminer à qui devraient revenir certains des biens du défunt comédien.

Dans des documents déposés en décembre à la Cour supérieure de San Francisco, Susan Schneider soutient que des objets du regretté artiste ont été pris sans sa permission.

Elle demande donc à ce tribunal d'interdire aux enfants du comédien de faire main basse sur ce qui se trouve à l'intérieur de la demeure de Tiburon qu'elle partageait avec son célèbre conjoint.

De leur côté, les enfants Zachary, Zelda et Cody affirment que Mme Schneider dépasse la mesure en essayant de modifier la convention de fiducie pour les priver des vêtements et d'autres articles personnels de leur père.

Des photographies, des vélos, des fossiles, des jouets et des trophées (son Oscar pour Le destin de Will Hunting, six Golden Globe, deux Emmy et cinq Grammy) de Robin Williams sont retenus par Susan Schneider.

Leurs avocats ont écrit qu'ils ont « le cœur brisé » de constater que les agissements de Susan Schneider, qui était la femme de Robin Williams depuis moins de trois ans, vont à l'encontre des dernières volontés de l'acteur.

L'avocat de Mme Schneider soutient, pour sa part, que sa cliente cherche seulement à obtenir le point de vue du tribunal pour mieux saisir la signification de certaines clauses de la convention.

Il précise qu'il n'y a rien d'« affreux » dans cette démarche et il ne s'attend donc pas à ce que la « procédure soit hautement contestée ».

Robin Williams est mort dans sa demeure de Tiburon en août. Le coroner a statué qu'il s'agissait d'un suicide.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Robin Williams, in memoriam