NOUVELLES

L'Égypte déclare le Hamas terroriste et prépare une offensive dans le Sinaï

31/01/2015 12:19 EST | Actualisé 02/04/2015 05:12 EDT
Anadolu Agency via Getty Images
GAZA CITY, GAZA - DECEMBER 12: A group of Palestinians march with flags and poster as they attend the celebrations of the Palestinian Hamas movement's 27th foundation anniversary after Friday Prayer in Shujaiyyah district of Gaza City, Gaza on December 12, 2014. (Photo by Mohammed Asad/Anadolu Agency/Getty Images)

LE CAIRE, Égypte - Une cour d'Égypte a désigné organisation terroriste l'aile armée du Hamas, basé à Gaza.

Une poursuite alléguait que les Brigades Izz al-Din al-Qassam avaient joué un rôle dans les récentes attaques dans la péninsule du Sinaï contre les forces de la sécurité.

Après une importante attaque en octobre, l'armée égyptienne a commencé à établir une zone tampon le long de la frontière avec la bande de Gaza, dans l'objectif de détruire un réseau transfrontalier de tunnels, que le Hamas considère nécessaire à sa subsistance.

Le président de l'Égypte, Abdel-Fattah el-Sissi, a annoncé samedi à la nation qu'il se préparait pour une longue bataille pour défaire les extrémistes islamiques, après une vague d'attaques contre les forces de la sécurité dans la péninsule du Sinaï.

M. el-Sissi a fait cette annonce à la télévision, alors que des commandants militaires annonçaient de leur côté planifier établir un commandement unifié pour toutes les forces armées dans le Sinaï.

Les extrémistes ont attaqué des cibles militaires, jeudi soir, tuant 31 membres des forces de la sécurité. Une filiale du groupe armé État islamique a revendiqué la responsabilité des attaques, mais le gouvernement accuse les Frères musulmans.

«Nous ne laisserons par le Sinaï aux terroristes», a déclaré M. el-Sissi.

Deux enfants, respectivement âgés de six ans et six mois, ont été tués vendredi dans une explosion associée aux militants.

Par ailleurs, l'ancien président chassé du pouvoir Mohammed Morsi est toujours en procès pour ses liens présumés avec le Hamas et d'autres groupes islamiques militants. Samedi, une cour du Caire a établi que le verdict pour ses accusations de conspiration serait rendu le 16 mai.

Mohammed Morsi, un responsable des Frères musulmans depuis longtemps, est accusé d'avoir conspiré pour déstabiliser le pays et coopéré avec des groupes militants étrangers, dont le Hamas et le Hezbollah libanais. Il est également accusé d'avoir révélé des secrets d'État aux Gardiens de la révolution islamique d'Iran. Morsi était le premier président démocratiquement élu d'Égypte, mais il a été renversé par l'armée au bout d'une année agitée. Le général Abdel-Fattah el-Sissi lui a succédé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

10 propositions radicales contre le terrorisme