NOUVELLES

Le curling attire les hipsters de Regina

29/01/2015 06:28 EST | Actualisé 29/01/2015 06:29 EST
Radio-Canada.ca

Un événement mensuel appelé The Blender attire un groupe plutôt alternatif et inhabituel de jeunes qui s'intéressent depuis peu au curling au club Tartan de Regina. Les hipsters de la ville s'y rejoignent et forment une nouvelle clientèle pour un sport généralement pratiqué par des gens plus âgés, en plus d'être moins populaire depuis quelque temps.

En général plus à l'aise avec les concerts, les hipsters souhaitent découvrir les rudiments du curling en plus de passer du bon temps entre amis. Les jeans serrés et bottes noires constituent l'uniforme notoire lors de ces soirées spéciales. Après leurs ébats sur la glace, les nouveaux joueurs de curling se rendent à l'étage du club Tartan pour y étancher leur soif avec une bière au son des mélodies rock des groupes de musique invités.

Le groupe réginois The Gates of Dawn qui joue des classiques de l'époque rock n'roll s'est produit lors d'une de ces soirées. Le batteur du groupe, Piper Burns, a commencé à travailler au club de curling Tartan lorsqu'il était en onzième année. Quatre ans plus tard, il a eu l'idée de mettre sur pied des soirées appelés The Blender.

« L'idée est que nous avons un bar très spécial, mais que les gens ne le fréquentent pas. Ce n'est pas totalement vrai, les joueurs de curling y vont, mais ces gens-là sont vieux. »

— Piper Burns, instigateur des soirées Blender au Club de Curling Tartan à Regina

Le jeune musicien raconte que ces soirées attirent une foule très particulière.

« Des hippies de tous les âges, des punks, des rockeurs, des anciens joueurs qui renouent avec une vieille passion, mais il s'agit principalement de jeunes qu'on verrait dans les bars ou les concerts un vendredi soir », explique-t-il.

Une cure de rajeunissement pour un sport en perte de vitesse

Si la plupart des jeunes qui fréquentent les soirées The Blender n'ont jamais joué au curling auparavant, ils prennent plaisir à découvrir un sport sans avoir à s'inquiéter de la compétition et de la performance. Une nouvelle clientèle qui fait le bonheur du directeur du club de curling Tartan, Alan Bratt.

« C'est fascinant! Cette nouvelle clientèle est tellement différente. Le curling était vraiment moins populaire depuis quelques années. La ligue régulière dominante dans la province qui existe depuis une centaine d'années n'a plus le succès qu'elle a déjà connu », raconte l'homme qui a passé près de 40 ans à fréquenter cet endroit en plus d'y travailler .

Alan Bratt ne s'inquiète pas des réactions des joueurs de longue date puisque selon lui, ils sont parfaitement conscients que pour survivre, le club Tartan doit se réinventer et attirer de nouveaux membres.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Funny faces of Curling