BIEN-ÊTRE

La microbrasserie Le Bien, le Malt se lance dans l'embouteillage

28/01/2015 05:07 EST | Actualisé 28/01/2015 05:07 EST
Radio-Canada

La microbrasserie Le Bien, le Malt se lance dans l'embouteillage de sa bière artisanale. L'entreprise pense qu'elle peut s'imposer dans ce marché, comme le font d'autres microbrasseries régionales.

Ses propriétaires estiment que le potentiel de développement est important dans ce créneau. « Ça nous a toujours semblé comme une suite logique », affirme l'un d'eux, Denis Thibault.

Depuis sept ans, la bière coule à la microbrasserie, mais seulement en fût et uniquement dans l'établissement de la rue Belzile à Rimouski. La bière en bouteille représente donc un grand défi.

« On devrait produire entre 2400 et 2800 bouteilles par mois. On vise à avoir cinq bières en bouteille sur le marché dans quelques mois », explique Denis Thibault.

Déjà, une première bière, La Grognarde, a été embouteillée et mise en vente avant les fêtes dans quelques commerces de Rimouski. Le potentiel est tel, selon Denis Thibault, qu'il prévoit que les ventes de bière en bouteille pourraient surpasser assez rapidement celles du pub.

« Les consommateurs sont friands de ce genre de produits là. Si on regarde seulement le nombre de microbrasseries qui ouvrent ces dernières années, c'est assez impressionnant », souligne-t-il.

Le Bien, le Malt deviendra la septième des neuf microbrasseries du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine à offrir ses produits en bouteille. Pour y arriver, l'entreprise a investi 80 000 $ et a créé deux emplois.

L'entreprise vise d'abord le marché local, mais des acheteurs se sont déjà manifestés à Montréal, à Québec et à Gatineau.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ouvrir une bouteille de bière sans décapsuleur