DIVERTISSEMENT

Charlie Hebdo utilise un «humour méchant» selon Nancy Huston

28/01/2015 03:41 EST | Actualisé 28/01/2015 05:16 EST
AFP

Présente à Lausanne pour faire la promotion de son prochain roman Le Club des miracles relatifs, l'écrivaine et essayiste franco-canadienne Nancy Huston, est revenue sur les attentats qui ont frappé Paris au début du mois de janvier et critiqué les caricatures de Charlie Hebdo.

Interrogée par RTS sur les problèmes engendrés par une certaine vision de la masculinité et l'avancée de groupes terroristes à travers les récents attentats, Nancy Huston a estimé que "sans du tout les renvoyer dos à dos [avec les extrémistes], les dessinateurs de Charlie Hebdo avait aussi un problème avec leur virilité".

"J'ai toujours détesté l'image des femmes et des homosexuels qui transparaissaient dans leurs dessins , comme j'ai détesté le fait qu'il publie les caricatures islamiques. Je trouve que c'est un humour qui trivialise, agresse, banalise, blesse" a-t-elle expliqué.

"Je n'ai sincèrement jamais vu l'utilité d'être bête et méchant. Je ne peux pas dire que ce sont mes valeurs, puisque mes valeurs sont exactement le contraire de ça."

"C'est nous, Français, qui avons abandonné ces enfants là"

Revenant sur les responsables des attaques qui ont fait 17 morts dans la capitale, Nancy Huston a jugé que le rapport à la virilité était au centre du problème :

"On leur enseigne l'idée qu'ils ont été humiliés. Si vous dites à un garçon qu'il fait partie d'une grande et belle tradition et qu'on a besoin de sa force et de sa virilité pour se battre et remettre cette belle religion à sa place et lui rendre la dignité qu'elle mérite, [il] va embarquer dans cette fiction jusqu'à la mort.

"Les garçons qui ont commis ces horreurs il y a quelques semaines étaient tous en difficulté bien avant de commettre leurs premières bêtises. La première bêtise a conduit à la prison qui est la meilleure école du crime. [...] Mais c'est nous, les Français, qui avons abandonné ces enfants-là", a-t-elle conclu.

LIRE AUSSI:

» #JesuisNigeria et #JesuisCharlie, une indignation à deux vitesses?

» Piratage: plusieurs grands médias inaccessibles sur le web

» Plusieurs arrestations dans la région de Paris

» Le créateur de «Je suis Charlie» refuse l'exploitation commerciale de son slogan

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dessinateurs marocains et tunisiens rendent hommage à Charlie Hebdo