NOUVELLES

Québec : l'aéroport international Jean-Lesage pourrait accueillir un centre de prédédouanement (VIDÉO)

27/01/2015 06:25 EST | Actualisé 27/01/2015 06:53 EST

L'aéroport international Jean-Lesage a présenté sa candidature afin d'accueillir un centre de prédédouanement américain. Un tel service, déjà offert dans neuf aéroports canadiens, faciliterait les connexions des voyageurs de Québec qui se rendent aux États-Unis.

« C'est un projet qu'on caresse depuis plusieurs années et le gouvernement américain a récemment ouvert la possibilité d'autoriser des centres de prédédouanement. Nous avons tout simplement fait la demande et envoyé une lettre d'intention », affirme le directeur des communications de l'aéroport, Mathieu Claise.

Les États-Unis veulent augmenter le nombre de centres de prédédouanement et des négociations sont amorcées avec plusieurs gouvernements en ce sens, rapportait Le Soleil lundi.

Les aéroports de Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Victoria, Winnipeg et Halifax sont présentement dotés d'un centre de prédédouanement.

Un centre de prédédouanement permettrait aux voyageurs à destination des États-Unis de subir les procédures de douanes avec des douaniers américains avant leur départ plutôt que dans la ville américaine, ce qui représenterait un avantage certain à Québec, selon Mathieu Claise.

« L'avantage, c'est de permettre une expérience client plus agréable. Quand vous avez un centre de prédédouanement, c'est beaucoup plus rapide après d'aller prendre des connexions aux États-Unis », souligne-t-il.

Un centre de prédédouanement pourrait également attirer de nouveaux transporteurs ou permettre d'augmenter le nombre de liaisons avec des villes américaines, selon M. Claise.

« C'est certain que c'est une valeur ajoutée, c'est certain que c'est quelque chose que regardent les compagnies aériennes », dit-il.

Le projet a déjà été évoqué à plusieurs reprises ces dernières années dans la foulée de l'agrandissement de l'aéroport de Québec.

Le directeur des communications de l'aéroport ne veut pas s'avancer sur un échéancier probable, mais selon Le Soleil, les nouveaux centres devraient être en fonction d'ici 24 à 36 mois. « Le dossier est entre les mains du gouvernement américain et canadien. On attend de leur nouvelle », dit Mathieu Claise.

L'aéroport n'a pas voulu s'avancer sur les coûts d'un tel service qui sont défrayés par le Canada.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 aéroports où la vue est la plus belle à l’atterrissage