NOUVELLES

Eugenie Bouchard va affronter son idole de jeunesse Maria Sharapova pour la quatrième fois

26/01/2015 04:25 EST | Actualisé 26/01/2015 04:27 EST
PATRICK KOVARIK via Getty Images
Russia's Maria Sharapova (L) shake hand with Canada's Eugenie Bouchard after winning their French tennis Open match at the Roland Garros stadium in Paris on May 31, 2013. AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK (Photo credit should read PATRICK KOVARIK/AFP/Getty Images)

Eugenie Bouchard croisera le fer avec son idole de jeunesse Maria Sharapova, mardi, en quarts de finale des Internationaux d'Australie.

Le match, prévu vers 21 h (HNE), sera disputé sur le court central du Rod Laver Arena.

Un quatrième duel entre les deux joueuses que l'on compare souvent l'une à l'autre, tant pour leur physique que pour leur style de jeu.

« Comme joueuse de tennis, c'est toute une compétitrice, a dit la Russe après sa victoire en huitièmes de finale dimanche. C'est une joueuse qui attaque, qui prend la balle tôt et qui dicte les points. De ce point de vue, on se ressemble certainement. »

« Mais nous voulons tous tracer notre chemin et avoir notre propre carrière », a ajouté la numéro deux mondiale.

Jamais encore, Bouchard n'a percé le mystère russe, même si elle est venue bien près en demi-finales des Internationaux de France. La Canadienne, 7e tête de série à Melbourne, avait alors baissé pavillon en trois manches de 6-4, 5-7 et 2-6, une nette amélioration comparée à leur duel précédent un an auparavant au deuxième tour de Roland-Garros.

Bousculer Sharapova

D'ailleurs, Bouchard garde quelques souvenirs de cette dernière défaite à Paris.

« Je ne jouais pas toujours à mon meilleur niveau, s'est rappelée la Québécoise. Mais c'est ça le tennis, il faut toujours essayer de gagner et de jouer mieux. Mon tennis n'était pas loin du sien. Vous ne jouez jamais de façon magistrale, peut-être seulement 10 % de l'année. C'est ce dont je me souviens. Je me souviens que j'ai eu des chances, que c'était difficile. J'étais vraiment déçue après la rencontre. Alors, c'est motivant. »

« Je crois que j'ai progressé depuis. Il va falloir que je joue mon jeu, peu importe. Il va falloir que je la bouscule avec mes coups, c'est que je veux faire sur le terrain. »

Bouchard a survolé ses trois premiers matchs à Melbourne avant de connaître une baisse de régime contre la Roumaine Irina-Camelia Begu en huitièmes de finale. Pourtant, elle se dirigeait vers une victoire facile après avoir gagné la manche initiale 6-1 et mené 3-0 dans la seconde.

La joueuse de 20 ans s'est ressaisie à temps contre une rivale qui n'a pas su lui faire payer le prix, même si la Roumaine a forcé la tenue d'une troisième manche.

Contre la deuxième tête de série, Bouchard sait que toute forme de passivité pourrait lui coûter cher.

« J'étais déçue parce que j'étais moins portée sur l'attaque, ce n'est pas mon jeu du tout. Mais j'en ai tiré une leçon et je vais essayer de m'assurer que ça ne se reproduise pas une prochaine fois. Je vais bâtir là-dessus en vue de mon prochain match. »

Une chose est certaine, l'enjeu est tel que, contre Sharapova, Bouchard n'aura aucune raison de perdre sa concentration.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Eugenie Bouchard aux Internationaux d'Australie