NOUVELLES

La cigarette cause plus de décès chez les soldats que les conflits armés

25/01/2015 10:53 EST | Actualisé 25/01/2015 10:53 EST
Shutterstock / Sinisa Botas

La cigarette est bien présente chez les soldats des Forces canadiennes et fait plus de victimes que les combats armés.

Des données recueillies lors d'une conférence sur la lutte contre le tabagisme confirment qu'entre 1983 et 2007, 9 % des militaires décédaient de maladies liées au tabagisme alors que 5 % mourraient au combat.

« Moi je ne suis pas vraiment étonné. Puisqu'on est en mission, on est souvent à l'extérieur, et on a des temps morts en attendant les prochaines tâches. Chacun a son propre passe-temps », nous dit le caporal, Mathieu Michaud.

L'ennui serait une des raisons qui amènent les soldats à fumer la cigarette. La culture de dur à cuir au sein des forces armées rend aussi plus difficile la lutte contre le tabagisme.

Selon la gestionnaire pour le programme de sensibilisation et prévention en matière de dépendance pour les Forces canadiennes, Deanne Chafe, le quart des militaires commencent à fumer dès leur entrée dans l'armée.

Une des explications de cette donnée viendrait de l'association faite par l'industrie du tabac entre la cigarette et l'armée.

« Aujourd'hui, la Défense nationale tente de dissocier les deux pour améliorer la santé des troupes [trad.libre] », dit Deanne Chafe, gestionnaire pour le programme de sensibilisation et prévention en matière de dépendance.

Malgré que le pourcentage de fumeurs dans l'armée a diminué de 7 % depuis l'an 2000, les fumeurs demeurent tout de même plus nombreux chez les militaires que dans la population civile.

D'après un reportage de Claudine Richard

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

10 raisons pour ne pas fumer