Outrage au tribunal de Gabriel Nadeau-Dubois: Jean-François Morasse en appelle à la Cour suprême

Publication: Mis à jour:
JEAN FRANCOIS MORASSE
PC
Imprimer

L'étudiant Jean-François Morasse demandera à la Cour suprême du Canada de se pencher sur l'acquittement de l'ex-porte-parole étudiant Gabriel Nadeau-Dubois.

Il en a fait l'annonce à l'émission d'Éric Duhaime et de Nathalie Normandeau, sur les ondes de FM93 jeudi midi, qui ont par la suite incité leurs auditeurs à faire des dons à la Fondation 1625 pour financer cette nouvelle poursuite. Les deux animateurs donneront chacun 100$.

«C'est une décision qui est excessivement fâchante, s'est plaint Jean-François Morasse. On a décidé de demander à la Cour suprême de se pencher sur le litige.»

Gabriel Nadeau-Dubois avait été reconnu coupable par la Cour supérieure en novembre 2012 et condamné à 120 heures de travaux communautaires. Son avocat a plaidé que rien ne prouvait que son client connaissait l'existence de l'injonction de Jean-François Morasse.

Mercredi, Nadeau-Dubois se disait très soulagé par la décision, qu'un «immense poids» venait de s'enlever sur ses épaules.

«Monsieur ne voulait pas faire du travail communautaire à Québec, il ne voulait pas aider les pauvres!» a commenté Éric Duhaime en début d'émission, jeudi.

Jean-François Morasse étudiait en arts visuels à l'Université Laval pendant le printemps étudiant et avait obtenu une injonction pour continuer d'aller à ses cours. Il avait entamé une poursuite contre GND sous prétexte que ce dernier avait incité les étudiants à continuer de bloquer l'accès aux cours, lors d'une entrevue.

Gabriel Nadeau-Dubois dit que Jean-François Morasse a le droit d'en appeler la décision, sans vouloir commenter davantage.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
GND en Cour suprême: réactions Twitter
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Nadeau-Dubois accusé d'outrage au tribunal: à la Cour d'appel de trancher

La gauche, GND et les «bouts de tissu»

Romantisme et multiculturalisme: deux côtés d'une même médaille