POLITIQUE

PKP prend position sur la charte

21/01/2015 09:35 EST | Actualisé 21/01/2015 09:35 EST

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU - Pierre Karl Péladeau est en faveur d'une application minimale de la charte de la laïcité.

Le candidat à la chefferie du PQ estime que l'interdiction de porter des signes religieux devrait s'appliquer uniquement aux personnes en position d'autorité, comme le recommandait le rapport Bouchard-Taylor, soit les policiers, les juges et les gardiens de prison.

PKP souhaite également que l'interdiction s'applique aux enseignants.

Le député de Saint-Jérôme va donc moins loin que son adversaire dans la course, Bernard Drainville. Celui-ci souhaite appliquer la charte à tous les fonctionnaires, sauf le personnel des cégeps, universités et municipalités.

Pierre Karl Péladeau réagissait à un sondage SOM-Cogeco qui révèle que 59% des Québécois sont en faveur de la charte de la laïcité, 68% après répartition des indécis.

De plus, 16% des Québécois affirment que leur perception des immigrants a changé négativement depuis les attentats contre Charlie Hebdo.

Selon PKP, le premier ministre Philippe Couillard essaie d'éviter le débat. «Il semble que le gouvernement libéral de M. Couillard ne considère pas que cette question est importante, il botte en touche, a-t-il dit. Je pense que les Québécois sont clairs à l'effet qu'effectivement une pièce législative est importante.»

Laissant la porte ouverte au résultat qui pourrait émerger d'un débat parlementaire sur un éventuel projet de loi, M. Péladeau a cependant exprimé son appui à la suggestion de Bouchard-Taylor. «Moi personnellement je suis d'accord avec ça, a-t-il dit. (...) Tout le détail, je ne peux pas vous dire, mais effectivement, tout ce qui est en autorité serait quelque chose d'important.»

Il n'a toutefois pas voulu dire avec quels éléments du projet de loi du Parti québécois, qui proposait d'interdire les symboles religieux à l'ensemble des fonctionnaires, il était d'accord, mais il a précisé l'importance d'inclure les enseignants.

«J'ai une opinion là-dessus, je pense que ça ne devrait pas avoir lieu, mais encore là ça va être une question qui va être débattue», a-t-il dit.

Avec La Presse Canadienne

INOLTRE SU HUFFPOST

7 bourdes de PKP en politique