NOUVELLES

« J'avais besoin d'un agent pour négocier » - Bute

21/01/2015 08:27 EST | Actualisé 21/01/2015 08:27 EST
ASSOCIATED PRESS
IBF Super Middleweight champion Lucian Bute of Canada reacts after knocking out Jean-Paul Mendy of France in Bucharest, Romania, Saturday night, July 9, 2011. Bute successfully defended his IBF Super Middleweight title.(AP Photo/Vadim Ghirda)

MONTRÉAL – Lucian Bute faisait cavalier seul depuis le début de sa carrière afin de s'occuper des détails monétaires de ses combats. Dorénavant, le gérant américain Al Haymon servira de courroie entre l’ex-champion du monde IBF des poids super-moyens et le promoteur InterBox. On parle d’une nécessité, selon les dires du Roumain d’origine.

« J’ai signé une entente de plusieurs années avec Al Haymon, vendredi. C’est lui qui m’a contacté et j’ai eu une rencontre avec lui. J’ai aimé sa vision de la boxe et sa façon de me proposer des affaires. Il a suivi ma carrière à la télé et il a confiance en moi », a expliqué Bute (31-2, 24 K.-O.), lors d’un point de presse, mercredi.

« Depuis le début de ma carrière, j’étais mon propre agent. Les trois dernières années ont été plus difficiles et j’avais beaucoup de pression sur les épaules. J’avais besoin d’un agent pour négocier mes contrats, a-t-il ajouté. Je ne sais pas combien de combats il me reste et je veux me concentrer à 100 % sur la boxe. Je veux aller jusqu’au bout de mes limites et redevenir champion, une étape à la fois. »

Il n’est toutefois pas question pour l’athlète âgé de 34 ans de quitter le groupe InterBox.

« Je suis avec InterBox depuis 2003. Je vais rester avec Jean (Bédard), même si j’ai fait des changements dernièrement et que je m’entraîne maintenant avec Freddie Roach au lieu de Stéphan (Larouche), a-t-il assuré. J’ai toutes les ressources pour réussir. »

Bédard favorable

Du côté du président d’InterBox, Jean Bédard, la collaboration avec Al Haymon n’a pas toujours été facile. L’homme d’affaires québécois est néanmoins favorable avec l’entente de son poulain avec l’imprésario américain.

« Lors du premier combat entre Lucian et Librado Andrade, je me rappelle m’être engueulé au téléphone avec lui pour une affaire de gants. Le duel avait failli être annulé! Mais honnêtement, je suis à l’aise avec la venue d’Al Haymon et je trouve que c’est une bonne nouvelle. Ça m’enlève même de la pression », a-t-il lancé.

« Ça va ouvrir des portes à Lucian. À 34 ans, ses prochains combats sont critiques et il faut prendre les bonnes décisions, a-t-il continué. La situation est différente de quand il était champion. Il n’y a pas de réseau de télévision qui achète à l’avance ses prochains chocs. Avec Al Haymon, on aura plus d’options. »

Haymon a récemment annoncé une gigantesque entente de plusieurs années avec NBC Sports afin de mettre sur pied une série de boxe. Pas moins de 20 galas télédiffusés sont prévues en 2015.

« Il a beaucoup de dates à remplir et il va avoir besoin de boxeurs de qualité », a expliqué Jean Bédard, confiant de voir son poulain se remettre en selle avec l’influence de l’homme guidant la destinée de plus de 150 pugilistes, dont Floyd Mayweather fils.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Combat Pascal-Bute - 18 janvier 2014