NOUVELLES
03/02/2014 02:06 EST | Actualisé 11/01/2016 01:46 EST

Comment utiliser ses REER pour acheter une maison ou retourner aux études?

Stewart Sutton via Getty Images

Vous planifiez un retour aux études ou l’achat d’une première propriété, mais vous manquez d’économies pour réaliser vos projets? Puiser dans votre REER pourrait bien être la solution.

Les sommes que vous versez chaque année dans votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) sont déduites de votre revenu imposable. Vous les retirerez normalement au moment de votre retraite, et vous paierez à ce moment l’impôt dû sur ces montants.

Il existe toutefois deux programmes pour prélever de l’argent de votre REER avant l’âge de la retraite, et ce, sans avoir à payer de l’impôt. Il s’agit du Régime d'accession à la propriété (RAP) et du Régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP).

Ces programmes du gouvernement vous permettent en quelque sorte d’emprunter de l’argent à votre épargne-retraite et d’ainsi profiter de vos économies qui dorment avant l’âge de la retraite. À noter que les montants empruntés à votre REER devront dans les deux cas être remboursés dans les années suivant leur retrait.

Qu’est-ce qu’un RAP ?

Le RAP, ou Régime d'accession à la propriété (RAP), vous permet de retirer jusqu'à 25 000 $ de vos REER au cours d’une année pour acheter ou construire une habitation pour vous-même ou pour une personne handicapée qui vous est liée.

Seuls les acheteurs d’une première habitation peuvent se doter d’un RAP. Ils doivent par ailleurs avoir conclu une entente écrite pour acheter ou construire une habitation et avoir l’intention d’en faire leur lieu principal de résidence.

Vous avez en général 15 ans pour rembourser les montants retirés de vos REER. Chaque année, vous devez rembourser 1/15 du total des sommes prélevées, jusqu'à ce que vous ayez remboursé la totalité.

La période de remboursement commence deux ans après que vous ayez fait vos retraits. Si une année, vous n’êtes pas en mesure de rembourser le montant prévu à votre REER, vous devrez l'inclure dans vos revenus cette année-là.

Un REEP, comment ça fonctionne?

Le Régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP) vous permet de retirer des fonds de vos REER pour financer vos études à temps plein ou celles de votre époux ou conjoint de fait.

Pour être éligible, vous devez être inscrit à temps plein à un programme de formation admissible dans un établissement d'enseignement agréé, précise l’Agence du revenu du Canada sur son site web. De plus, la participation au REEP doit se faire avant la fin de l'année où l'étudiant atteint l'âge de 71 ans.

Le REEP vous permet de retirer de vos REER jusqu’à 10 000 $ annuellement et jusqu’à 20 000 $ au total. Les montants retirés peuvent servir à payer vos frais de scolarité, mais il est aussi possible des les utiliser à d’autres fins.

Une fois que vous adhérez au REEP, vous pouvez retirer des montants de votre REER durant presque quatre ans. Au terme de votre dernier retrait, vous avez jusqu'à 10 ans pour remettre dans vos REER les montants prélevés.

Démarrer une entreprise

Autre façon de tirer profit de son épargne-retraite : s’en servir pour démarrer une entreprise ou financer son expansion. Il faut toutefois disposer d’un REER autogéré (constitué d’actions) pour se prévaloir de cette option. Pour ce faire, le contribuable peut retirer un certain montant de son REER pour s’acheter des actions dans une société privée, et ce, sans avoir à payer d’impôt sur les sommes prélevées. Le montant maximal pouvant être retiré d’un REER dépend du pourcentage d’actions détenu par l’entrepreneur. Et contrairement au RAP ou au REEP, le contribuable n’a pas à rembourser les montants retirés puisqu’il s’agit d’un placement.

Pour plus de détails sur ces programmes, vous pouvez consulter le site web de l’Agence du revenu du Canada.

Voir aussi:

Cette maison coûte 69 000 $... en taxes municipales


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter