NOUVELLES

Nouvelles manifestations contre Charlie Hebdo en Afghanistan et en Russie

19/01/2015 08:02 EST | Actualisé 21/03/2015 05:12 EDT
Anadolu Agency via Getty Images
GROZNY - JANUARY 19 : Chechen Muslims gather in downtown regional capital of Grozny during a protest rally on January 19, 2015. Thousands of people have marched in the Russian region of Chechnya to rally against the French satirical magazine Charlie Hebdo. (Photo by Sefa Karacan/Anadolu Agency/Getty Images)

MOSCOU - De nouvelles manifestations contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo ont éclaté lundi en Russie, en Afghanistan et ailleurs.

Des dizaines de milliers de personnes sont ainsi descendues dans les rues de Grozny, la capitale de la Tchétchénie, en agitant des écriteaux sur lesquels on pouvait lire «Ne touchez pas à notre prophète bien-aimé» et «L'Europe nous unit».

Vendredi, le leader tchétchène Ramzan Kadirov avait prévenu sur Instagram que ceux qui défendent Charlie Hebdo sont ses «ennemis personnels» et promis qu'un million de personnes participeraient à cette manifestation organisée par le gouvernement.

La police a déclaré à l'agence Interfax que 800 000 personnes ont défilé dans les rues de Grozny, mais ce chiffre est impossible à vérifier.

Quelques centaines d'Afghans ont brûlé le drapeau français en scandant «Mort à la France» lors d'une manifestation à Jalalabad, la capitale de la province orientale du Nangarhar. Les manifestants étaient principalement des jeunes hommes.

Ils ont aussi exigé la fermeture de l'ambassade française, à Kaboul, et réclamé que le gouvernement français présente ses excuses aux musulmans.

C'était la troisième journée consécutive de manifestations en Afghanistan.

En Iran, des centaines de personnes ont manifesté devant l'ambassade de la France, à Téhéran. Les drapeaux américain et israélien ont été brûlés, pendant que certains manifestants demandaient la fermeture de l'ambassade et l'expulsion de l'ambassadeur. D'autres ont scandé des slogans comme «Mort aux États-Unis, «Mort à Israël» et «Mort à la France».

Les autorités iraniennes ont condamné autant les attentats contre les locaux de Charlie Hebdo que la décision de l'hebdomadaire de publier une nouvelle caricature du prophète Mahomet en première page.

Dans le ville de Gaza, des dizaines de fondamentalistes ont manifesté devant le centre culturel français. Ils ont fait brûler des drapeaux français et agité des écriteaux condamnant les caricatures. Les manifestants n'étaient pas affiliés au Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

Le gouvernement du Niger rapporte enfin qu'au moins 45 églises ont été incendiées dans ce pays majoritairement musulman, pour dénoncer les caricatures du prophète Mahomet. Au moins dix personnes ont été tuées depuis le début des violences, vendredi, et le gouvernement a proclamé lundi trois jours de deuil national.

Les victimes se trouvaient à l'intérieur d'églises ou de bars incendiés par des manifestants en colère. Le gouvernement a promis que les responsables seront traduits en justice.

INOLTRE SU HUFFPOST

Pakistan: manifestations contre Charlie Hebdo