NOUVELLES

Un traitement révolutionnaire pour la scoliose au CHU Sainte-Justine (VIDÉO)

14/01/2015 10:11 EST | Actualisé 15/01/2015 06:32 EST

Le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine devient le premier hôpital au Québec et l'un des rares au monde à offrir une chirurgie qui risque de changer la façon dont on traite la scoliose, qui est une déviation de la colonne vertébrale.

Un texte de Michel Rochon

La « modulation de croissance » (tethering en anglais) consiste à corriger la croissance anormale de la colonne vertébrale chez l'enfant à l'aide d'un câble reliant des implants placés sur les vertèbres. Cette technique s'apparente au traitement orthodontique des broches posées sur les dents.

« Cette intervention a le potentiel de transformer le traitement de la scoliose. On n'a rien vu de tel depuis au moins deux décennies. »

— Le Dr Stefan Parent, chirurgien orthopédiste au CHU Sainte-Justine

Actuellement, une scoliose est opérée lorsque l'angle de déformation mesuré - l'angle de Cobb - est de plus de 50 %, ce qui représente environ 10 % des cas de scoliose. On évalue que de 2 % à 3 % de la population nord-américaine souffre d'une scoliose. C'est une opération importante et radicale puisqu'elle consiste à ouvrir le dos et à tasser les muscles pour en exposer les vertèbres.

scoliose

On pose ensuite deux tiges métalliques pour bloquer la colonne en position droite. Ensuite, on procède à des greffes osseuses pour fusionner les os de la colonne. C'est une opération qui bloque définitivement le mouvement de la colonne vertébrale dans la section opérée. Le jeune se voit donc limité dans ses mouvements et ne peut plus pratiquer certains sports.

Cette opération est normalement faite lorsque l'enfant est à un stade de l'adolescence où la croissance de la colonne est terminée. Avec la nouvelle technique de modulation de croissance, on opère beaucoup plus jeune - entre 8 et 10 ans - pour pouvoir bénéficier de la poussée de croissance de la colonne à cet âge.

Une opération moins invasive

« La beauté de la modulation de croissance, c'est qu'on utilise la poussée de croissance du jeune pour permettre au câble que l'on installe de redresser lui-même la colonne sur une période d'environ deux ans. »

— Le Dr Stefan Parent, chirurgien orthopédiste au CHU Sainte-Justine

L'opération comporte d'autres avantages. Au lieu d'ouvrir le dos sur toute sa longueur, le Dr Parent - après avoir affaissé un des deux poumons pour en dégager la cage thoracique - ne fait que quelques incisions sur le côté du patient pour entrer la caméra et les instruments à l'intérieur du thorax. Le chirurgien pose ensuite des implants dans les vertèbres, qui sont finalement reliés à un câble, ce qui laisse beaucoup moins de cicatrices.

scoliose

On suit périodiquement la croissance de l'enfant et l'impact du câble sur l'angle de Cobb. Durant cette période, l'enfant est entièrement mobile et peut pratiquer des sports. Lorsque la colonne est enfin droite, on peut opérer à nouveau pour simplement sectionner le câble et même retirer tous les implants de la colonne.

« C'est une chirurgie tellement nouvelle qu'on n'a pas encore beaucoup de recul, à peine quelques années. Mais les résultats sont spectaculaires. »

— Le Dr Stefan Parent, chirurgien orthopédiste au CHU Sainte-Justine

Le Dr Parent avoue qu'il y a un risque que la colonne soit tellement corrigée qu'elle se déplace de l'autre côté du corps, d'où l'importance de retirer le câble et les implants au bon moment. Il faudra donc suivre les cohortes de ces jeunes opérés pendant des années pour confirmer que la technique donne des résultats durables.

Actuellement, on retrouve moins d'une dizaine de centres médicaux américains et canadiens qui pratiquent cette nouvelle procédure, dont l'Hôpital pour enfants Shriners, à Philadelphie.

Si la scoliose sévère n'est pas traitée, plusieurs complications peuvent survenir à l'âge adulte, dont des problèmes respiratoires et cardiaques, sans parler des douleurs rachidiennes. La cause de la scoliose est multifactorielle, mais touche deux fois plus de femmes que d'hommes.

scoliose

INOLTRE SU HUFFPOST

Mal de dos : 5 étirements pour aller mieux