BIEN-ÊTRE

6 vérités ou mensonges à propos de la noix de coco

13/01/2015 10:01 EST | Actualisé 13/01/2015 10:01 EST
Alex Popov via Getty Images

Il y a de ces aliments qui sont déjà très intéressants au départ, mais avec un bon coup de marketing, ils deviennent une sorte de panacée, quasi essentielle, et à ingérer à la pelle pour en profiter pleinement.

C’est le cas de la noix de coco. Prenons une bonne respiration et tentons de démêler le vrai du faux à ce sujet.

1. Les gras saturés

L’huile de coco est composée à 90% de gras saturés, un type de gras qui a longtemps été pointé du doigt à cause de sa vilaine tendance à augmenter le taux de cholestérol sanguin. Les plus récentes études à ce sujet affirment plutôt que les gras saturés auraient un impact négatif faible comparativement aux gras trans sur la cholestérolémie. Ceci dit, les huiles contenant surtout des gras insaturés, comme celles de poisson, de noix et de graines de lin abaissent le taux de cholestérol sanguin, ce qui demeure le plus intéressant pour la santé du cœur.

2. Le potassium

Son nutriment vedette est sans doute le potassium. Comparativement à une banane de taille moyenne, une tasse (250 ml) d’eau de coco contient 30% plus de potassium, ce qui en fait une bonne source et une bien bonne nouvelle.

3. Huile de coco

Plusieurs aspects de l’huile de coco sont intéressants. Étant donné qu’elle contient une majorité de gras saturés, elle est inévitablement plus stable à la chaleur, à la lumière et à l’air. Puis, son goût est très agréable dans certaines recettes. Et si ces gras saturés ne sont pas trop dommageables pour la santé du cœur en plus, voilà de quoi rendre l’huile de coco un nouvel ami dans la cuisine.

4. L’eau

Contrairement au lait de coco, l’eau provient de la noix immature. À quantité égale, l’eau de coco contient le tiers de la teneur en sucres d’un jus de fruits, en plus de procurer des nutriments franchement intéressants. Pour ceux et celles qui pensaient faire un bon coup en l’utilisant pour remplacer une boisson pour sportifs, un bémol s’impose. L’important avec ce genre de boisson est de fournir assez de glucides (sucres) pour procurer l’énergie nécessaire tout au long d’une activité physique de plus d’une heure. Elle doit aussi combler les pertes en sodium engendrées pas la transpiration. Si l’eau de coco est un peu moins sucrée qu’une boisson pour sportif, elle est souvent mieux tolérée au goût. Toutefois, il vaut mieux d’y ajouter une pincée de sel pour obtenir une boisson pour sportifs intéressante côté sodium.

5. Le sucre

Le sucre de coco provient de la sève des fleurs de cocotiers. Son avantage est d’avoir un indice glycémique plus bas – vitesse à laquelle le taux de sucre dans le sang augmente après avoir consommé un aliment en particulier – que le sucre blanc. Ce n’est tout de même pas une raison d’en mettre partout.

6. Le lait

Le lait de coco est bien souvent l’ingrédient clé pour ajouter la touche parfaite à une recette. Comme l’huile de coco, la teneur en gras est saturés en majorité ici aussi. À portion égale, le lait de coco est 30% plus riche en gras que la crème 15% m.g. Nutritionnellement parlant, ils ont tous deux des avantages.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des recettes à base de noix de coco