NOUVELLES

Guy Lafleur a entamé son témoignage dans son procès contre la police et le PG

13/01/2015 06:28 EST | Actualisé 13/01/2015 06:29 EST
PC

Guy Lafleur a dit avoir eu «très mal» de ne pas pouvoir aider son fils quand il en avait besoin, ne se sentant plus la crédibilité de témoigner pour lui après avoir été lui-même accusé au criminel, a relaté mardi l'ex-hockeyeur devant un juge de la Cour supérieure.

Il a aussi expliqué qu'après son arrestation en 2008, sa femme était dévastée: elle a perdu la voix et est restée au lit pendant six mois.

L'ancien joueur étoile du Canadien de Montréal a expliqué l'humiliation qu'il a subie en raison de son arrestation et des procédures criminelles intentées contre lui, ainsi que le tort causé à sa famille.

M. Lafleur, âgé de 63 ans, a relaté mardi son arrestation par la police en 2008, après avoir été accusé d'avoir offert des témoignages contradictoires dans la cause criminelle de son fils Mark - accusé de diverses infractions - pour que ce dernier soit remis en liberté.

Alors qu'il collaborait et avait même déjà un rendez-vous pour rencontrer les policiers, M. Lafleur a déclaré devant le juge André Wery qu'une agente l'a menacé d'envoyer un policier chez lui pour l'arrêter devant tous les voisins.

Il s'agissait de la deuxième journée du procès qu'a intenté Guy Lafleur contre le Service de police de la ville de Montréal et le procureur général du Québec pour 2,16 millions $.

Il allègue que la police a bâclé l'enquête criminelle et que la Couronne a commis un abus de pouvoir en déposant des accusations contre lui.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter