NOUVELLES

AirAsia: le mauvais temps freine les recherches pour trouver les boîtes noires

08/01/2015 08:26 EST | Actualisé 10/03/2015 05:12 EDT
ADEK BERRY via Getty Images
A navy helicopter arrives on the Indonesian navy vessel KRI Banda Aceh, close to area where search teams located the tail of AirAsia QZ8501 in the Java sea on January 8, 2015. Elite Indonesian military divers battled strong currents on Thursday in an effort to reach the submerged tail of crashed AirAsia Flight QZ8501 in the hopes of finding crucial black box data recorders. AFP PHOTO / POOL / ADEK BERRY (Photo credit should read ADEK BERRY/AFP/Getty Images)

PANGKALAN BUN, Indonésie - Des courants puissants et des sédiments aveuglants ont empêché les plongeurs, jeudi, de tenter de retrouver les enregistreurs de bord du vol 8501 du transporteur AirAsia.

Les boîtes noires se trouvent probablement dans la queue de l'appareil, qui a récemment été repérée.

L'enregistreur de données de vol et l'enregistreur de conversations de poste de pilotage pourraient permettre aux enquêteurs de comprendre pourquoi l'appareil et ses 162 passagers se sont volatilisés le 28 décembre lors d'un vol entre Surabaya, en Indonésie, et Singapour.

Quatre autres corps ont été repêchés jeudi, portant le total à 44.

Les plongeurs ont profité d'une brève accalmie du mauvais temps, jeudi, pour tenter de se rendre jusqu'à la queue de l'appareil, mais leurs efforts ont été mis en échec par le courant et des sédiments qui réduisaient la visibilité à moins d'un mètre.

Des experts indonésiens et français examinent maintenant d'autres options, comme l'utilisation d'une grue pour récupérer la queue.

Les responsables espèrent que les 119 corps qui manquent toujours à l'appel seront retrouvés dans l'épave de l'appareil.

La cause de l'écrasement demeure inconnue, mais la météo pourrait avoir joué un rôle. Quarante-deux minutes après le décollage, les pilotes ont contacté le contrôle aérien pour demander la permission de prendre de l'altitude pour éviter des nuages orageux, mais ne l'ont pas obtenue en raison de la circulation aérienne.

Quelques minutes plus tard, l'avion disparaissait des radars. Aucun appel de détresse n'a été lancé.

INOLTRE SU HUFFPOST

AirAsia: les recherches