BIEN-ÊTRE
22/12/2014 09:34 EST | Actualisé 22/12/2014 09:34 EST

Louis-François Marcotte vous invite à son nouveau restaurant de Boucherville

courtoisie

Louis-François Marcotte vous convie à son nouveau restaurant, Les Rouges, qui a officiellement ouvert ses portes la semaine dernière.

Installé à la mezzanine de la Cage aux sports de Boucherville, le steakhouse se veut en quelque sorte le «grand frère» un peu plus mature de l’établissement qu’il surplombe. La nouvelle adresse reprend un peu le concept de la Cage aux sports, avec télévisions qui retransmettent les événements sportifs du jour, mais dans une atmosphère plus lounge et étoffée.

«C’est un endroit feutré, avec du tapis, le plafond plus bas, des gros sièges en cuir, des tables en bois et une cuisine ouverte, résume Louis-François. Tout est au goût du jour, très bien fait. On a un menu d’entrées actualisées, des plats classiques, signatures, avec une page de steaks, sauces et accompagnements.»

«C’est la même ambiance que la Cage aux sports, avec les meilleurs billets, les meilleurs sièges, note le propriétaire de l’endroit. Ce n’est pas déphasé sur le reste, c’est un complément.»

La passion de la bouffe

La carte de tartares de bœuf, tartares de thon, côtes de veau, burger avec foie gras, poulets grillés portugais, poissons, ailes de canard et soupes à l’oignon de Les Rouges a été pensée par Louis-François et ses collègues Alexis Guyon, chef de cuisine, Maxime Gagné, chef consultant, et Élyse Lambert, sommelière, qui avaient tous collaboré avec l’animateur de Signé M à l’époque où il gérait plusieurs institutions de la métropole, comme Le Local, Le Hangar, Simpléchic et Simpléchic Traiteur. Louis-François Marcotte avait quitté les fourneaux montréalais il y a quatre ans et ainsi vendu toutes ces enseignes, pour des raisons sur lesquelles il refuse d’élaborer.

Aujourd’hui, il opère encore Cabine M, bar à vin implanté à l’aéroport Montréal-Trudeau, et sa cabane à sucre, La Tablée des Pionniers, qui a obtenu beaucoup de succès dans le village de Saint-Faustin-Lac-Carré, près de Tremblant, l’an dernier. La prochaine saison des sucres, chez lui, s’ouvrira au début mars 2015.

«La restauration, c’est mon métier, c’est ce que j’aime faire. Ma passion, c’est la bouffe. Pour l’instant, je ne suis pas fermé à la vie de restaurant à Montréal, mais je suis content d’être à Boucherville», conclut Louis-François Marcotte.

Louis-François Marcotte a également lancé, il y a quelques semaines, le livre La Boucherie : à chaque viande sa cuisson, et sera papa d’un deuxième enfant en février, lorsque sa conjointe, Patricia Paquin, donnera naissance à une petite fille.

INOLTRE SU HUFFPOST

Soirée d'ouverture Les Rouges, steak house