NOUVELLES
19/12/2014 11:14 EST

Attentat du Métropolis: Richard Henry Bain restera détenu en l'attente de son procès (VIDÉO)

La Cour supérieure du Québec rejette la requête de remise en liberté de Richard Henry Bain, l'auteur présumé de l'attentat survenu au Métropolis.

Le juge Guy Cournoyer estime que Richard Henry Bain représente toujours un risque pour la société. Il ajoute que l'accusé a tenu des propos incriminants le soir du drame et qu'il n'a jamais démenti les faits. M. Cournoyer précise qu'il n'a jamais démontré la moindre émotion lors des procédures.

Richard Henry Bain prétendait qu'il lui serait impossible de préparer sa défense en prison. Il proposait d'aller vivre en maison de transition pendant le procès.

Son procès débutera le 19 janvier prochain et il se défendra seul.

Richard Henry Bain prétend qu'il est bipolaire et soutient qu'en raison de sa médication, il ne garde aucun souvenir des événements et, de fait, n'arrive pas à y croire. « Je n'ai aucun souvenir de cette tragédie. Aucun. (...) J'étais médicamenté. Mon médecin le sait. Et j'en ai trop pris », a plaidé Bain.

L'accusé dit avoir compris la gravité de la situation après avoir été interrogé par les policiers.

M. Bain fait face à 16 chefs d'accusation, dont meurtre prémédité et tentative de meurtre lors de la fusillade du Métropolis de Montréal, où les troupes péquistes célébraient leur victoire électorale le soir du 4 septembre 2012.

Un technicien de scène, Denis Blanchette, a été tué, et son collègue, David Courage, a été grièvement blessé.

Bain fait également l'objet d'accusations de possession d'armes à feu et d'accusations liées à l'incendie qui a éclaté derrière la salle de spectacle ce soir-là.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Attentat contre Pauline Marois