POLITIQUE
18/12/2014 01:42 EST | Actualisé 18/12/2014 01:42 EST

L'Île-du-Prince-Édouard veut importer de l'hydroélectricité du Québec (VIDÉO)

QUÉBEC _ L'Île-du-Prince-Édouard souhaite acheter 100 mégawatts (MW) d'hydroélectricité du Québec d'ici 2017.

Le premier ministre Robert Ghiz a exprimé jeudi sa volonté de tisser un lien d'affaires avec Hydro-Québec au terme d'une rencontre avec son vis-à-vis Philippe Couillard à Québec.

La commande projetée est modeste pour Hydro-Québec dont les installations totalisent 40 000 mégawatts. Mais il importe de profiter de toutes les occasions d'accroître les échanges entre les provinces canadiennes, a soutenu le premier ministre du Québec en point de presse.

L'Île-du-Prince-Édouard a entamé un processus pour faire l'acquisition d'un nouveau cable connecté au Nouveau-Brunswick afin d'augmenter sa capacité d'approvisionnement.

Ce projet, a souligné le premier ministre Ghiz en point de presse, représente une occasion pour Hydro-Québec d'écouler ses surplus dans la province.

La plus petite province du Canada tire 30 pour cent de son énergie des éoliennes et vise à combler l'écart avec de "l'énergie verte" comme l'hydroélectricité, a indiqué M. Ghiz, qui quittera bientôt ses fonctions.

Après l'entente d'échange conclue récemment avec l'Ontario portant sur les périodes de pointe, le premier ministre Couillard aimerait bien hausser la part de marché d'Hydro-Québec dans les Maritimes.

À son avis, Hydro-Québec est en mesure d'offrir des garanties d'approvisonnement et des tarifs compétitifs en dépit de la concurrence de Terre-Neuve-et-Labrador.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les cinq PDG de sociétés d'État les mieux payés