DIVERTISSEMENT
18/12/2014 03:17 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

Exposition d'une réplique de la cloche du HMS Erebus au Musée royal de l'Ontario (VIDÉO)

Capture d'écran

Une réplique de la cloche retrouvée sur une des épaves de l'expédition Franklin, le HMS Erebus, est au centre d'une exposition inaugurée jeudi au Musée royal de l'Ontario, à Toronto.

Come to the museum and ring the #HMSErebus bell!! @ROM_Canada

A video posted by Royal Ontario Museum (@romtoronto) on

L'exposition a été lancée dans le cadre du projet Franklin — une initiative conjointe de Parcs Canada et du musée torontois — afin de faire connaître aux Canadiens l'histoire de l'expédition britannique des deux bateaux dans l'Arctique.

La cloche originale ne pouvait être exposée puisqu'elle fait l'objet de traitements de conservation importants. Or, selon la directrice du musée, Janet Carding, la réplique fabriquée à l'aide d'une imprimante en trois dimensions est assez réussie.

Les deux navires de l'expédition Franklin et leurs équipages ont disparu dans les eaux arctiques en 1845, alors qu'ils tentaient de trouver un chemin vers l'Asie.

Le HMS Erebus, mené par l'explorateur Sir John Franklin, a été retrouvé par une équipe de Parcs Canada en septembre. Les experts ne savent toujours pas où pourrait se trouver l'autre bateau.

Le Musée royal de l'Ontario propose aux visiteurs des expositions temporaires et des conférences. Des présentations multimédia intégrant les connaissances des Inuits ont aussi été conçues dans le cadre du projet Franklin.

«La découverte de ce navire légendaire est révélatrice de notre identité en tant que nation et je suis enchantée de cette occasion de collaborer avec le Musée royal de l'Ontario, de sorte que la population du Canada puisse s'inspirer de ce récit remarquable à mesure que nous ferons d'autres découvertes», a déclaré la ministre responsable de Parcs Canada, Leona Aglukkaq, dans un communiqué.

Mme Aglukkaq s'est dite fière que l'exposition fasse une place importante aux Inuits, qui ont aidé les chercheurs à retrouver le navire, selon elle.

Depuis 2008, Parcs Canada a mené six vastes opérations de recherches pour retrouver les fameux bateaux, qui avaient frappé l'imaginaire à l'époque victorienne.

Le mystère entourant la disparition des deux navires n'a jamais été résolu.

Le partenariat entre Parcs Canada et le Musée royal de l'Ontario a été conclu pour trois ans, alors que l'exposition se déplacera dans plusieurs musées canadiens.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter