NOUVELLES
18/12/2014 07:47 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

Couche-Tard achète The Pantry pour 1,7 milliard $ US

PC

MONTRÉAL - Alimentation Couche-Tard (TSX:ATD.B) est sur le point de réaliser la plus importante transaction de son histoire aux États-Unis, ce qui consoliderait de façon considérable sa présence dans le sud du pays.

Pour un montant de 1,7 milliard $ US, le détaillant lavallois mettra la main sur l'exploitant de dépanneurs et de stations-service The Pantry et ses 1500 établissements répartis à travers 13 États du sud des États-Unis.

Cette annonce a fait bondir l'action de Couche-Tard, qui a atteint un sommet à la Bourse de Toronto, se transigeant à 46,21 $, avant de redescendre à 45,83 $, en hausse de 7,73 pour cent par rapport à son cours de clôture la veille.

L'acquisition de la société établie en Caroline du Nord viendra bonifier le réseau de dépanneurs d'Alimentation Couche-Tard, l'un des plus grands en Amérique du Nord grâce à ses bannières Couche-Tard et Mac's au Canada ainsi que Circle K au sud de la frontière.

Au cours d'une conférence téléphonique, le président du conseil d'administration de l'entreprise québécoise, Alain Bouchard, a cité en exemple l'État de la Floride.

«Nous avons 400 magasins situés sur la côte ouest, a-t-il dit. Eux (The Pantry), ils sont partout dans le nord et la côte est. C'est semblable dans la région du golfe (du Mexique). Il n'y a pas beaucoup de magasins qui se concurrencent directement.»

Selon M. Bouchard, le même scénario s'applique également dans les États de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud, de la Louisiane, de l'Alabama ainsi que du Mississippi — des endroits où la population croît deux fois plus rapidement que la moyenne nationale.

L'entreprise n'a toutefois pas indiqué si elle avait l'intention de convertir Kangaroo Express — la principale bannière de The Pantry — une fois que la transaction conclue, au cours de la première moitié de l'exercice 2015.

Les conseils d'administration des deux sociétés se sont prononcés en faveur de la transaction, qui comprend la prise en charge par Couche-Tard de la dette de The Pantry. Elle doit toutefois recevoir l'aval des autorités réglementaires ainsi que des actionnaires de l'entreprise établie en Caroline du Nord.

«Je suis très fier des employés de The Pantry, a de son côté dit le président et chef de la direction de la société, Dennis Hatchell. C'est une combinaison attrayante de deux solides compagnies qui se complètent extrêmement bien.»

S'il voit de possibles synergies entre les deux entreprises, le président et chef de la direction d'Alimentation Couche-Tard, Brian Hannash, est demeuré discret quant à leur ampleur.

Selon Peter Sklar, de BMO Marchés des capitaux, cette transaction pourrait permettre à Alimentation Couche-Tard de réaliser des synergies de plus de 75 millions $ en plus de faire grimper de 20 cents son profit par action.

De plus, M. Bouchard a reconnu que des établissements allaient fermer leurs portes, que ce soit parce qu'ils se trouvent dans un même marché ou parce qu'ils sont peu rentables.

«Nous fermons (déjà) un bon nombre de magasins, a-t-il expliqué. On va en fermer encore. Il y en a toujours dans notre liste (...) qui ne rencontrent pas nos critères.»

Dans le cadre de la transaction, Alimentation Couche-Tard propose 36,75 $ US pour chaque action de The Pantry, ce qui représente une prime de 39 pour cent par rapport au prix moyen du titre pour la période de 30 jours se terminant le 16 décembre.

Sans entrer dans les détails, M. Bouchard a reconnu que d'autres entreprises étaient intéressées par The Pantry.

«Ce que nous comprenons, c'est qu'ils ont été approchés par des acheteurs, a-t-il dit. Ils ont décidé de faire un processus. Nous avons visité plus de 600 magasins (...) pour faire les vérifications au préalable.»

Bonnie Herzog, de Well Fargo Securities, a estimé que le prix proposé par Alimentation Couche-Tard pour The Pantry était raisonnable.

«Nous croyons que cette transaction est positive et démontre qu'il y a une consolidation dans le secteur de l'exploitation des magasins d'accommodation», écrit l'analyste dans une note.

Fondée en 1967, la croissance de The Pantry — qui compterait environ 15 000 employés — s'est principalement effectuée par le biais d'acquisitions.

Malgré l'ampleur du montant allongé pour The Pantry, Alimentation Couche-Tard, qui a été en mesure de réduire sa dette depuis l'acquisition européenne de Statoil Fuel & Retail, réalisée en 2012 au montant de 2,8 milliards $ US, continue de garder l'oeil ouvert.

«Bien sûr qu'on regarde l'Europe, a avoué M. Bouchard, questionné sur le sujet. Ça ne serait pas la même ampleur que Statoil, mais nous sommes toujours actifs sur l'Europe.»

Alimentation Couche-Tard compte au total plus de 77 500 employés et exploite plus de 6300 dépanneurs et stations d'essence en Amérique du Nord, plus de 2000 magasins en Europe et plus de 4600 en Asie sous la bannière Circle K.