DIVERTISSEMENT
18/12/2014 09:47 EST | Actualisé 18/12/2014 09:53 EST

«Attrape-moi!» à la TOHU: explosion de bonheur pour petits et grands! (CRITIQUE)

Benoit Lemay

Nouvelle coqueluche dans le monde circassien, Flip FabriQue revient dans la métropole afin de présenter Attrape-moi, un spectacle qui a fait sensation durant Montréal Complètement Cirque 2013 et que la troupe a présenté plus de 200 fois au Québec, à Chicago et à Berlin. Leur première création est un pur bonheur!

«Attrape-moi!» à la TOHU

La prémisse du spectacle est simple: six amis se retrouvent dans un chalet, après 10 ans sans s’être vus. Dès le départ, les acrobates donnent un aperçu de leur exubérance, en alignant les câlins musclés et les étreintes vertigineuses, sur une musique pop-rock diffusée par un radiocassette gris vintage.

On sent instantanément leur penchant pour la fête et l’extrême complicité qui les unit, à l’image de l’humeur bon enfant qui règne durant les spectacles des 7 doigts de la main, mais la trame narrative en moins.

Complètement déjanté, le sextette se lance dans des numéros de jonglerie et de diabolo qui nous accrochent le regard et nous décrochent la mâchoire. Tant par la maîtrise des deux disciplines, que par l’utilisation efficace des autres interprètes, qui se meuvent, s’amusent et s’emballent aux alentours.

Peu après, les circassiens mettent de côté leurs habiletés acrobatiques pour se livrer à un concours de popsicles, assis sur des chaises de camping, dévoilant ainsi de nouvelles facettes de leur caractère adolescent. Aucun doute à y avoir : Jérémie Arsenault, Francis Julien, Jade Dussault, Christophe Hamel, Bruno Gagnon et Hugo Ouellet Côté ont trouvé un métier parfait pour déployer toute la passion qui les anime.

L’un des moments mémorables de la soirée est le fruit de Ouellet Côté, qui offre l’un des plus beaux numéros de sangles aériennes qu’il nous ait été donné de voir. Se passionnant pour un album photo sur une musique mélancolique de Patrick Watson, l’acrobate livre une création technique, audacieuse, originale et franchement poignante.

Aussi talentueux que cabotin, le jeune homme s’est également démarqué lors du numéro de trampomur, alors qu’il grimpe sur les murs, enchaîne les périlleux et rebondit dans tous les sens, pendant que ses comparses virevoltent à ses côtés, sous lui ou par-dessus lui! Véritable ballet acrobatique, le passage souligne la cohésion, la force technique et le plaisir sans équivoque des interprètes.

Les numéros d’acrobaties au sol et de mini-diabolo lumineux créent un léger creux durant le spectacle, mais l’allégresse revient rapidement, lorsque les interprètes utilisent des sacs de couchage pour une série de projections et de surprises ahurissantes.

Chapeau aux créateurs qui font régulièrement écho à la thématique de la réunion d’amis au chalet, plutôt que de simplement aligner les prouesses physiques.

Attrape-moi est un condensé de bonheur, un générateur de sourires et l’un des rares divertissements ayant la capacité d’émerveiller les enfants et les adultes avec la même vigueur. Un incontournable.

Le spectacle est présenté à la TOHU du 17 décembre 2014 au 3 janvier 2015. Cliquez ici pour plus de détails.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter