NOUVELLES
17/12/2014 11:18 EST | Actualisé 17/12/2014 11:18 EST

Les Québécois se sont appauvris en 2013

Shutterstock / Neale Cousland

Le pouvoir d'achat des Québécois s'est amenuisé de 0,3 % au cours de l'année 2013, selon des données de Revenu Québec compilées par l'Institut de la statistique du Québec, une première depuis 1996.

Le revenu disponible des Québécois a augmenté de 0,9 %, en dollars courants, mais les dépenses de consommation des ménages ont augmenté plus rapidement, soit de 1,2 % au cours de la même période. Le pouvoir d'achat des Québécois a donc reculé de 0,3 % en 2013.

Le revenu réel a ainsi diminué au Québec par rapport à 2012. Cette perte de pouvoir d'achat s'explique notamment par les hausses plus rapides des impôts directs et des cotisations aux régimes d'assurance sociale que celle des revenus et des transferts sociaux.

Le Québec se classe au 12e rang - seule l'Île-du-Prince-Édouard arrive derrière (26 439 $) - parmi les provinces et les territoires canadiens en matière de revenu disponible par habitant. La moyenne des Québécois vit avec un revenu disponible 26 774 $ par année alors que la moyenne des Canadiens dispose de 30 746 $ annuellement.

Les Montréalais sont les seuls - parmi les 17 régions administratives que compte le Québec - à s'être appauvris. Ils ont subi une diminution de leur revenu disponible de 0,3% en 2013. Le ralentissement de la croissance des salaires est notamment responsable de cette situation, selon Revenu Québec.

La définition du revenu disponible :

Le revenu disponible représente la part du revenu qui reste à la disposition des ménages pour la consommation finale de biens et de services ainsi que pour l'épargne. Il s'agit de la somme des revenus des citoyens desquels on soustrait les impôts directs et les cotisations aux régimes d'assurance sociale.

Les régions administratives québécoises les plus riches sont, dans l'ordre :

  • La Côte-Nord - 28 890 par habitant
  • La Montérégie - 28 115 par habitant
  • L'Abitibi-Témiscamingue - 27 997 par habitant.

À l'opposé, les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (23 136 $ par habitant) et la Mauricie (23 474 $ par habitant) sont les plus pauvres de la province.

Profitant de l'essor du secteur minier, la MRC de Caniapiscau est la plus riche au Québec en vertu d'un revenu disponible par habitant de 40 651 $ par habitant. Les citoyens de Caniapiscau, sur la Côte-Nord, ont ainsi un revenu moyen plus élevé que celui des Albertains.

Le revenu disponible par habitant a augmenté de 1,3 % au Canada. Il faut remonter à 2009 pour trouver une année où la croissance du revenu disponible s'est avérée plus importante au Québec qu'au Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter