POLITIQUE
16/12/2014 02:54 EST | Actualisé 15/02/2015 05:12 EST

Stephen Harper condamne les attentats meurtriers commis au Pakistan et en Australie (VIDÉO)

OTTAWA - Stephen Harper a offert ses condoléances, mardi, aux proches des victimes des récents attentats meurtriers commis au Pakistan et en Australie.

Le premier ministre Harper a estimé que les motivations des terroristes sont d'autant plus difficiles à comprendre lorsque leurs victimes sont des enfants innocents.

Au moins 141 personnes ont été tuées mardi matin à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière afghane, quand des talibans ont attaqué une école publique administrée par l'armée. La vaste majorité des victimes sont des élèves de l'école qui accueille des jeunes de la première à la dixième année.

Sept assaillants, qui portaient des vestes explosives, ont été tués dans l'attentat, qui a aussi fait 121 blessés chez les élèves et trois au sein du personnel de l'école.

Attaque d'une école par les talibans au Pakistan

M. Harper a aussi évoqué la sanglante prise d'otages survenue dans un café de Sydney, lundi, qui a fait trois morts, dont le ravisseur, lors de l'assaut policier donné après 16 heures de siège.

Il a indiqué que le Canada garderait contact avec ces pays pour tenter d'identifier des façons de prévenir ces attentats.

Le premier ministre, père de deux enfants, a paru particulièrement ému lorsqu'il a évoqué l'attentat au Pakistan. «Quand on cible des enfants pour faire ça, c'est quelque chose de si dégoûtant que c'est difficile d'exprimer notre réaction. Pour moi, comme père, c'est difficile de voir ça», a-t-il indiqué en marge d'une annonce à Québec, mardi.

Plus tôt mardi, le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, avait condamné «sans équivoque le crime haineux» commis dans l'école pakistanaise.

«Il n’y a aucun acte plus lâche que de s’en prendre à des enfants innocents et aucun acte plus terrible que de les abattre brutalement sur les bancs d’école», a-t-il indiqué dans un communiqué. «Nos pensées et nos prières se tournent vers les familles et les amis touchés par cette tragédie, et nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.

«Le 9 octobre 2012, les talibans ont tenté de réduire au silence une fille qui avait osé s’élever contre eux et tenté de compromettre son avenir. Ils ont toutefois échoué lamentablement (...) Nous espérons que la détermination et la dignité des Pakistanais innocents amèneront d’autres enfants comme Malala Yousafzai à se manifester pour poursuivre le combat afin d’obtenir un meilleur accès à l’éducation et une société libre de toute forme de violence et d’intimidation.»

Le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair, a lui aussi condamné «l'attaque terrible» contre l'école à Peshawar. «C'est d'une horreur innommable et les Canadiens de partout au pays condamnent cet acte avec la plus grande vigueur», a-t-il indiqué dans un communiqué.

«Alors que nous pleurons la perte de toutes ces vies innocentes, il faut se rappeler que l’éducation est une arme importante contre l’extrémisme dans le monde», a soutenu le chef du Nouveau Parti démocratique, qui a lui aussi évoqué la jeune Pakistanaise lauréate du prix Nobel de la paix cette année.

«Il y a quelques semaines, le Canada a décerné la citoyenneté canadienne à titre honorifique à Malala Yousafzai, qui défend courageusement le droit à l’éducation de tous les enfants au risque de sa propre sécurité. Aujourd’hui, alors que nous faisons face aux conséquences de ce terrible acte de terrorisme, ses efforts sont plus importants que jamais auparavant.»