POLITIQUE
15/12/2014 02:02 EST | Actualisé 15/12/2014 04:13 EST

Convention collective des employés de l'État : la FAE et la FIQ dénoncent les dernières offres de Québec

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) dénoncent les dernières propositions du gouvernement Couillard en prévision des négociations de la prochaine convention collective des employés de l'État, laquelle arrive à échéance le 31 mars prochain.

« C'est un gouvernement qui n'aime pas ses salariés, c'est un gouvernement qui veut chasser les salariés de la fonction publique », a déclaré d'emblée Régine Laurent, présidente de la FIQ.

« Pour Mme Laurent, le gouvernement Couillard veut appauvrir les salariés de la fonction publique durant leur vie active et à leur retraite. » — La présidente de la FIQ, Régine Laurent

Probablement devrait-on se transformer en une grosse agence de 65 000 membres et obtenir 23 % d'augmentation puisque c'est ce que paye le gouvernement à la main d'œuvre indépendante, ironise la présidente de la FIQ.

C'est une position inquiétante de la part du gouvernement, la Fédération autonome de l'enseignement.

« Ce que nous a déposé ce matin le gouvernement, c'est pire que ce qu'on avait même imaginé dans nos pires cauchemars. » — Sylvain Malette, président de la FAE

Pour M. Mallette, ces offres patronales se résument par « cinq pages de mépris à l'endroit des hommes et des femmes, qui travaillent au quotidien auprès des élèves et des patients ».

La CSN, la FTQ et le Secrétariat intersyndical des services publics prennent la parole en ce moment pour réagir aux offres du gouvernement.

Le gouvernement Couillard propose un gel de salaire aux employés de l'État sur deux ans, suivi d'une augmentation annuelle de 1 % pour les trois années suivantes.

L'âge de la retraite passerait de 60 à 62 ans et la rente de retraite serait calculée selon la moyenne du salaire des huit meilleures années, au lieu des cinq meilleures comme c'est le cas actuellement.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les huit premières recommandations de la commission Robillard