DIVERTISSEMENT
12/12/2014 08:47 EST | Actualisé 11/02/2015 05:12 EST

Le photographe Michel du Cille est mort au Liberia

Facebook - Michel du Cille

Le photojournaliste Michel du Cille, trois fois récipiendaire d'un prix Pulitzer et qui a récemment couvert l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, est mort au Liberia alors qu'il était envoyé par le Washington Post.

Âgé de 58 ans, M. du Cille rentrait à pied d'un village du Liberia lorsqu'il s'est effondré. Il a été amené à un hôpital situé à deux heures de route, où sa mort a été constatée. Il aurait succombé à une crise cardiaque.

Le rédacteur en chef du Washington Post, Martin Baron, a envoyé un communiqué au personnel du journal pour les informer du décès de leur collègue, qu'il a qualifié de «l'un des photographes les plus accomplis au monde».

Né à Kingston, en Jamaïque, Michel du Cille est déménagé aux États-Unis avec sa famille dans les années 1970. Il a commencé sa carrière de photographe au Gainesville Times, en Géorgie.

Il a remporté deux prix Pulitzer alors qu'il était photographe pour le Miami Herald dans les années 1980. Il en partage un troisième obtenu en 2008 comme journaliste pour le Washington Post, pour une série d'enquête sur le traitement des anciens combattants de retour de l'Afghanistan et de l'Irak au centre médical militaire Walter Reed. Il a aussi occupé le poste de directeur de la photographie de ce journal durant plusieurs années.

Il laisse dans le deuil sa femme, Nikki Kahn, aussi photographe au Washington Post, et deux enfants issus d'un précédent mariage.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2014