NOUVELLES
12/12/2014 05:20 EST | Actualisé 11/02/2015 05:12 EST

La Marine royale canadienne restreint l'alcool sur ses navires de guerre

Luis Sandoval Mandujano via Getty Images

OTTAWA - L'alcool sera plus cher et moins accessible à bord des navires de guerre canadiens, dans la foulée de l'examen d'un incident survenu l'été dernier au cours duquel un navire de la défense côtière a été expulsé d'un exercice américain en raison de la conduite des militaires.

Le NCSM Whitehorse a écourté son déploiement et est revenu à son port d'attache d'Esquimalt, en Colombie-Britannique, après que certains membres de l'équipage eurent été accusés d'inconduite à caractère sexuel, de vol à l'étalage et d'ivresse.

Un rapport, dévoilé vendredi par le commandant en chef de la flotte, recommande à la Marine royale canadienne d'élaborer un code de conduite appliqué de manière serrée, en plus d'augmenter le prix de l'alcool à bord et d'interdire toute consommation lorsque les navires sont en mer, à l'exception d'événements spéciaux.

Le vice-amiral Mark Norman s'est dit en accord avec les recommandations et a affirmé que le comportement des marins, au Canada et à l'étranger, se reflétait non seulement sur la Marine royale, mais également sur le pays en entier. Il a ajouté qu'il ne faisait pas de doute que les attentes informelles de bon comportement se devaient d'être inscrites dans un code de conduite.

Les restrictions ont été immédiatement mises en vigueur. Contrairement à leurs homologues américains qui oeuvrent sur des navires où il n'y a aucun alcool, les marins canadiens hors service étaient auparavant libres d'acheter de la bière ou du vin à bord, notamment dans des distributrices automatiques.

Celles-ci sont retirées dans le cadre des réformes, qui ne seront probablement pas populaires, mais qui étaient nécessaires, selon M. Norman.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter