DIVERTISSEMENT
11/12/2014 09:52 EST

«Juste une affaire de gars»: Michel Barrette nous parle de «chars» (ENTREVUE)

Facebook - Michel Barrette

Juste pour rire et le Salon de l’Auto s’associent pour présenter, en janvier, le spectacle Juste une affaire de gars, une soirée réunissant une brochette d’humoristes, dont Réal Béland, Maxim Martin, Sylvain Larocque et Alain Dumas, qui offriront une multitude de numéros liés à la thématique de l’automobile. Une porte ouverte sur les gags de moteurs, de «mufflers», de «pitounes» ? Pas du tout, promet Michel Barrette, animateur de l’événement.

«Le titre, qui parle d’affaire de gars, de gars de chars, pourrait le faire croire, concède l’hôte, reconnu pour être le plus fervent collectionneur de bolides de la colonie artistique. Environ la moitié de mon public est féminin et, chaque fois que j’ai à parler de voitures, je me demande toujours si je vais avoir l’air du gars qui veut parler seulement aux gars. Mais le consommateur automobile est de plus en plus une femme, et elle ne s’intéresse plus juste à la couleur des sièges, comme en 1950!»

«Le thème de l’automobile est large et on peut en parler même si on haït ça, poursuit Michel Barrette. Je sais déjà qu’il y a des gens qui vont traiter du vélo versus l’automobile, de pollution. Au fond, on se sert du thème comme on veut. Moi, je l’utilise avec nostalgie, d’autres, avec un regard un peu plus critique. Et on pourrait même s’en moquer, dans un segment de groupe que je suis en train d’écrire spécialement pour l’occasion…»

Michel Barrette dit par ailleurs s’enorgueillir du fait que la gent féminine l’accoste de plus en plus souvent pour jaser avec lui des caractéristiques des différents modèles qu’il pavane sur la route, et rappelle que Jerry Seinfeld est un grand amateur de Porsches et que Jay Leno accumule aussi les véhicules. Un jour, alors qu’il était garé sur la rue Prince-Arthur, Michel Barrette a même été intercepté par le peintre Jean-Paul Riopelle, qui s’extasiait devant sa luxueuse monture.

«On a toujours peur d’être perçu comme un dinosaure quand on aime les voitures, déplore Michel Barrette. Mais Jean-Paul Riopelle était loin d’être un Cro-Magnon! Et les femmes me parlent de course automobile, me demandent mes prédictions pour le prochain Grand Prix. On peut adorer les voitures et tenir un discours plus intelligent qu’un discours de côlon!»

Sans André Sauvé

Outre les invités ci-haut mentionnés, Michel Barrette accueillera plusieurs autres grosses pointures sur la scène du Théâtre St-Denis pour Juste une affaire de gars, happening qui s’apparentera à un Gala Juste pour rire ; des annonces devraient être faites sous peu. Le conducteur du rassemblement a personnellement tendu une perche à quelques-uns de ses bons amis, qui ont accepté avec joie de se joindre à la fête. D’autres ont malheureusement dû refuser ; ce fut notamment le cas d’André Sauvé, qui sera en vacances à la date du rendez-vous, et que Michel Barrette rêvait d’entendre philosopher sur tableaux de bord et panneaux de signalisation.

«André est tellement à mille lieues de moi, s’amuse Michel Barrette. Avec sa folie, c’aurait été extraordinaire! Si le spectacle revient l’an prochain, je veux absolument qu’il y soit.»

Très occupé

Chose certaine, ce n’est pas en 2015 que s’éteindra la flamme de Michel Barrette pour les bagnoles. L’été prochain, il reprendra pour une deuxième saison le volant de Viens-tu faire un tour, sur les ondes de Radio-Canada. Guillaume Lemay-Thivierge, Marie-Josée Taillefer, France Castel, France Beaudoin, Marc Hervieux, Jean-François Mercier, Roch Voisine et Jean-François Breau, entre autres, s’assoiront à ses côtés pour une virée dans la municipalité qui les a vus grandir. Michel Barrette adore tellement tourner Viens-tu faire un tour qu’il espère déjà que la société d’État donnera son aval à une troisième année.

Il souhaite également de tout cœur continuer l’aventure Équipé pour rouler; le concept tourne depuis huit ans à l’antenne de Z, et lui en tient la barre depuis deux ans. Il attend en outre de savoir si Pour le plaisir, la tribune de variétés quotidienne qu’il anime à Radio-Canada avec France Castel, et qui vient de célébrer sa 1000e édition, sera renouvelée pour une neuvième année. À cet horaire chargé s’ajoutent de surcroît les représentations de sa tournée Faut j’te raconte, qui s’allongera au moins jusqu’au printemps 2015.

Et, dans le temps des Fêtes, l’homme, papa de quatre garçons de 30, 24, 22 et 8 ans, se jure de partager de bons moments de repos avec les siens à l’Auberge Les Trois Tilleuls de Saint-Marc-sur-Richelieu, qu’il vient d’acquérir avec un associé. «J’irai faire mon tour pour saluer les gens, leur offrir de la tourtière, prendre des photos et mettre des boules dans l’arbre de Noël. Je vais être là tout le temps des Fêtes», prévoit Michel Barrette en riant.

Le spectacle Juste une affaire de gars se tiendra le mercredi 21 janvier, au Théâtre St-Denis, dans le cadre du Salon international de l’auto de Montréal, qui aura lieu du 16 au 25 janvier. Les billets sont présentement en vente au www.ticketpro.ca, au www.salonautomontreal ou au www.hahaha.com.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques sketchs incontournables en humour