POLITIQUE
10/12/2014 12:18 EST | Actualisé 10/12/2014 12:19 EST

Rénovations à son bureau : Jean D'Amour affirme qu'il a fait baisser la facture

Presse canadienne

Le ministre délégué aux Transports Jean D'Amour a déclaré mercredi que, sans son intervention, des travaux de rénovation à son bureau de circonscription auraient totalisé 350 000 $.

M. D'Amour a reconnu que la somme finale de 228 000 $ demeure élevée, mais il estime qu'elle était justifiée pour améliorer la sécurité et l'accessibilité à son bureau, situé à Rivière-du-Loup, où il a déménagé après la dernière élection.

Selon le ministre, des travaux ont été nécessaires pour rassurer ses employés inquiets pour leur sécurité en raison des risques de manifestation. Ces améliorations ont également servi à faciliter l'accès pour les personnes handicapées ainsi que dans le stationnement de l'édifice.

M. D'Amour, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, a expliqué que la Société immobilière du Québec (SIQ), qui a évalué les besoins, avait estimé les travaux à 350 000 $ au départ, ce qu'il a jugé trop élevé.

Selon le ministre, responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, l'ampleur de cet investissement l'a même fait envisager la possibilité d'annuler tous les travaux.

M. D'Amour a affirmé que l'immeuble, dans lequel les travaux ont été effectués, appartient à des intérêts privés.

« On l'a aménagé en fonction des besoins du député et honnêtement, aussi, ce n'est pas fait pour deux jours, a-t-il dit. Moi, j'ai un mandat de quatre ans et après, il y aura toujours un député dans le comté et ça va servir. La sécurité des employés et la sécurité des gens qui nous visitent, c'est important. »

M. D'Amour a expliqué que son intervention a permis de ramener à 228 000 $ les travaux dans son bureau de comté, où « les murs étaient sur la laine minérale », une somme incluse dans le loyer actuel de 4500 $ par mois.

« Il a fallu l'aménager ce bureau-là, alors on l'a fait, a-t-il dit. Sincèrement, les chiffres portés à mon attention à une époque, on parlait même de 350 000 $. J'ai mis le pied à terre. J'ai dit : ce n'est pas vrai qu'on va mettre 350 000 $ sur le bureau de comté. On a tout coupé ce qu'on pouvait couper. C'est de base, on n'a rien mis d'exagéré là-dedans, c'est les coûts, c'est les normes. »

Réélu en avril dernier, M. D'Amour a décidé de déménager dans un plus grand bureau après le scrutin, qui lui a permis d'entrer au conseil des ministres.