NOUVELLES
10/12/2014 01:34 EST | Actualisé 10/12/2014 01:37 EST

Gaz à effet de serre : la carte des émissions industrielles au Québec

Avec 10 tonnes de CO2 par habitant, le Québec est de loin le meilleur élève du Canada en matière d'émissions de gaz à effet de serre. L'industrie lourde québécoise ne représente que 2,5 % des toutes les émissions du pays. Cependant, certaines grappes industrielles de la province concentrent la pollution.

Un texte de Thomas Gerbet

gaz effet serre quebec

Sur les 40 sites industriels qui polluent le plus au Canada, un seul est au Québec, alors que 20 se trouvent en Alberta.

Certains sites industriels polluent tout de même en grande quantité. Les données du ministère de l'Environnement montrent que la raffinerie Jean-Gaulin de Lévis émet 1 275 000 tonnes de CO2 par année. C'est autant que toutes les émissions de la Guinée, secteurs transport et résidentiel inclus.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean concentre à lui seul 17 % des émissions industrielles du Québec, alors que le poids de sa population n'est que de 3,5 %. Les sites industriels de la région produisent autant de gaz à effet de serre que toute la République démocratique du Congo.



Les émissions de dioxyde de carbone sont celles qui émanent lors de la combustion de combustibles fossiles et de la fabrication de ciment. Elles comprennent les émissions de dioxyde de carbone produites lors de la consommation de combustibles solides, liquides et gazeux et de torchage. (Définition de la Banque mondiale)

Pour regarder les émissions de CO2 par usine sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Le cas de Montréal

La Communauté métropolitaine de Montréal produit le quart des émissions industrielles de la province alors qu'elle représente la moitié de la population. En revanche, les émissions issues du transport routier sont très importantes et dépassent même les GES de l'industrie lourde.

Les sites industriels qui émettent le plus de CO2 dans la région sont la raffinerie Suncor de Montréal-Est, ArcelorMittal à Contrecoeur et la cimenterie Lafarge à Saint-Constant.

Fait intéressant à noter, le campus du centre-ville de l'Université McGill produit 31 000 tonnes de CO2 par an. C'est davantage que certaines usines québécoises.


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend