NOUVELLES
09/12/2014 12:47 EST | Actualisé 08/02/2015 05:12 EST

Le citoyen canadien d'origine tunisienne arrêté dimanche reviendra en cour jeudi (VIDÉO)

MONTRÉAL - Le citoyen canadien d'origine tunisienne qui avait été arrêté dimanche à sa descente d'avion à l'aéroport Montréal-Trudeau relativement à de présumées allusions au terrorisme sur Facebook reviendra devant le tribunal ce jeudi.

Nejib Belhaj-Chtioui, âgé de 36 ans, comparaissait à nouveau, mardi, pour obtenir sa libération sous caution, mais la juge a reporté l'audience à jeudi, où on pourrait encore fixer une nouvelle date. Ces reports donnent le temps à son avocat, Nicolas Welt, d'étudier le dossier.

Belhaj-Chtioui fait face à deux accusations criminelles liées à une «incitation à craindre des activités terroristes» — soit «transmettre des renseignements qui sont susceptibles de faire raisonnablement craindre que des activités terroristes sont ou seront menées, sans être convaincu de leur véracité», et «commettre un acte qui pourrait» le faire craindre.

Les deux accusations sont passibles d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement.

La Couronne s'était déjà objectée lundi à la libération sous caution de Belhaj-Chtioui. Selon la procureure Lucie Martineau, un mandat d'arrestation avait été émis en 2013 à l'encontre de Belhaj-Chtioui, et l'accusé aurait depuis séjourné à l'extérieur du pays un bon moment.

Belhaj-Chtioui était l'objet de surveillance policière depuis mai 2011, alors qu'on l'avait relié à des propos jugés suspects publiés sur le réseau social Facebook.

Il rentrait de Tunisie dimanche lorsqu'il a été arrêté par la Sûreté du Québec à l'aéroport international montréalais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Deux militaires happés par Martin Rouleau