NOUVELLES

Les orgues Casavant Frères en Chine

07/12/2014 05:23 EST | Actualisé 07/12/2014 05:23 EST
Radio-Canada

La cathédrale de Beitang, à Pékin, est entourée de hauts murs et est difficile à voir de la rue. Pourtant depuis quelques jours, les têtes se tournent lorsque les gens approchent l'édifice. Un son nouveau émane du lieu de culte. Un son que les Chinois n'avaient pas entendu depuis plus de 60 ans.

Un texte d'Yvan Côté

« La cathédrale de Beitang est un joyau, dit Jean-Luc Hébert, vice-président de Casavant Frères. C'est une chance et un honneur de pouvoir installer un orgue ici dans la capitale chinoise. »

Le projet a débuté il y a plus de deux ans. L'évêque de Pékin était alors à la recherche d'un orgue pour sa cathédrale. L'ancien appareil, fabriqué en France à la fin des années 1800, a été retiré de son église par le gouvernement de Mao lors de la Révolution culturelle. Depuis, l'immense structure se contente d'un petit orgue maison pour accompagner chaque célébration.

Le savoir-faire québécois

L'équipe de Casavant Frères a tout de suite été séduite par la mission. Mais l'entreprise de Saint-Hyacinthe n'était pas la seule sur la ligne de départ. Des facteurs d'orgue d'un peu partout sur la planète voulaient aussi décrocher le contrat. La principale compétition venait d'Allemagne.

Jean-Luc Hébert est finalement arrivé à convaincre l'évêque des nombreux avantages d'acheter un produit québécois. Il a aussi promis de reproduire la façade de l'ancien orgue, mais avec un mécanisme ultramoderne.

« Vous savez, c'est probablement aussi difficile de vendre un orgue qu'un avion (Bombardier) », indique en riant l'ambassadeur du Canada en Chine, Guy Saint-Jacques, qui participait à la soirée d'inauguration du nouvel instrument. Je félicite Casavant Frères et je leur souhaite d'avoir plusieurs autres contrats. »

Une incursion qui pourrait être payante

C'est une merveilleuse carte de visite pour Casavant Frères, qui est déjà présente au Japon et en Corée. Le potentiel en Chine continentale se chiffre en dizaines de millions de dollars avec ses milliers d'églises et salles de concert. Ce marché est inévitable si l'entreprise veut assurer son avenir après 135 ans d'histoire et demeurer parmi les plus importants facteurs d'orgues au monde.

Cet orgue est le 3905e fabriqué par Casavant Frères depuis ses débuts en 1879. Plus petit que celui de la Maison symphonique de Montréal, il compte 2400 tuyaux.

La valeur du contrat décroché par Casavant Frères est d'environ un million et demi de dollars.

La foi dans le monde en 100 photos