NOUVELLES

Des milliers d'Haïtiens manifestent pour réclamer des élections (PHOTOS)

06/12/2014 04:07 EST | Actualisé 05/02/2015 05:12 EST
HECTOR RETAMAL via Getty Images
Protesters block a street with burning tires and barricades in the center of Port-au-Prince on December 5, 2014. Protesters marched through the streets calling for the resignation of the Haitian leader Michel Martelly and the Prime Minister, Laurent Lamothe. In the center of the city the demonstrators protested in front of the National Palace and after blocked some streets nearby to the palace with burning tires and barricades. AFP PHOTO/Hector RETAMAL (Photo credit should read HECTOR RETAMAL/AFP/Getty Images)

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Des milliers de manifestants antigouvernementaux ont marché à travers la capitale haïtienne pour la deuxième fois en autant de jours, samedi, pour protester notamment contre le retard dans l'organisation des élections.

L'article se poursuit après la galerie photos.

Des milliers d'Haïtiens manifestent pour des élections

La foule a déambulé pacifiquement vers l'ambassade du Canada à Port-au-Prince. Plusieurs manifestants brandissaient des affiches réclamant la démission du président Michel Martelly et du premier ministre Laurent Lamothe.

L'un des participants, Jean Ronald Brison, propriétaire d'une entreprise de pièces automobiles âgé de 34 ans, a déclaré que des élections devaient être organisées afin que la démocratie se poursuive en Haïti.

Le gouvernement de Michel Martelly devait organiser des élections en 2011 pour combler une majorité de sièges de sénateurs, l'ensemble des sièges de la Chambre des députés et des postes municipaux. Mais le président et le premier ministre ont accusé les législateurs de bloquer un vote qui mènerait à l'approbation d'une loi électorale. Six sénateurs ont déclaré que le projet de loi était inconstitutionnel et favoriserait le gouvernement en place.

Une manifestation similaire organisée vendredi a pris une tournure violente quand les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes sur des manifestants qui brûlaient des pneus et lançaient des pierres en tentant de franchir le périmètre de sécurité autour du Palais national. On ne rapporte aucun décès ni blessé grave.

Le premier ministre Lamothe s'est adressé aux manifestants vendredi soir sur Twitter.

«Nous exhortons les manifestants à exercer leur droit constitutionnel avec retenue et responsabilité», a-t-il écrit.

Quatre manifestations ont été organisées dans la capitale haïtienne depuis environ un mois, et une cinquième est prévue la semaine prochaine.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter