NOUVELLES

Grippe aviaire en C. B.: l'euthanasie massive de volailles se met en branle

05/12/2014 08:42 EST | Actualisé 05/12/2014 08:48 EST
Christian Science Monitor via Getty Images
LAKESIDE, CA - NOVEMBER 6: Cage-free chickens hang out in a new chicken house at Hilliker Egg Ranch, on November 6, 2014 in Lakeside, California. Owner Frank Hilliker is in the process of converting all his chicken houses to a cage-free system. He is a third-generation chicken farmer. California voters passed a new animal welfare law in 2008 to require that the state's egg-laying hens be given room to move around, but did not provide the funds for farmers to convert. Hillker had to take out a loan of $200,000 to build this new cage-free chicken house. (Photo by Melanie Stetson Freeman/The Christian Science Monitor via Getty Images)

Le processus d'euthanasie de jusqu'à 80 000 volailles dans quatre fermes d'élevage dans la vallée du Fraser, en Colombie-Britannique, a débuté dans le cadre de l'effort pour maîtriser l'éclosion de grippe aviaire.

Les dirigeants de l'Agence canadienne d'inspection des aliments ont mentionné qu'elle euthanasiait systématiquement les volailles en respect des directives internationales. Elle a commencé avec la destruction d'une ferme de production de poulets de type à griller à Chilliwack, là où la souche H5N2 du virus de l'influenza aviaire a d'abord été détectée.

Le docteur Harpreet Kochhar, vétérinaire en chef du Canada, a mentionné que la police aidait à sécuriser les secteurs autour des fermes, qui seront sellées et imprégnées de dioxyde de carbone.

Il a ajouté que les trois fermes de poulets et la ferme de dindes recevront une compensation de la part du gouvernement fédéral pour chaque oiseau tué.

M. Kochhar a déclaré que l'industrie de production de volailles avait volontairement imposé une zone de confinement de trois kilomètres autour des fermes et, que jusqu'à maintenant, il n'y avait aucun signe permettant de croire que le virus se soit répandu à l'extérieur de celles-ci.

L'éclosion du virus a mené plusieurs pays asiatiques à bannir les volailles provenant de cette région ou même de l'ensemble du Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Grippe, SIDA, Ebola : le cinéma nous avait déjà prévenu