POLITIQUE

Hausse de rémunération: l'Université Laval dans l'eau chaude (VIDÉO)

04/12/2014 03:04 EST | Actualisé 04/12/2014 03:12 EST

QUÉBEC - Une hausse de la rémunération des hauts dirigeants de l'Université Laval a plongé l'institution universitaire dans l'eau chaude. Le ministre Bolduc entend se pencher sur le dossier.

Désormais, les recteurs, vice-recteurs, vice-recteurs adjoint et secrétaires généraux qui quittent 10 ans en poste recevront entre 75% et 100% de leur salaire pour une période pouvant aller jusqu'à six ans, s'ils conservent un lien d'emploi avec l'institution, rapportait le quotidien Le Soleil jeudi matin.

Auparavant, la rémunération était de 70$ à 90% du salaire, pour une période maximale de trois ans.

En cette période de compressions où les universités doivent retrancher 200 millions$ dans leurs budgets, la nouvelle a été mal accueillie à l'Assemblée nationale.

Le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc a promis d'entreprendre des «vérifications» auprès de l'Université Laval et «si possible», d'intervenir.

Le ministre Bolduc a rappelé que les universités sont des institutions indépendantes et que ses recours sont donc limités. «[...] dans le contexte budgétaire, je crois qu'il y aurait pu avoir des meilleurs choix que celui-là, mais nous avons l'intention de discuter avec l'Université Laval.»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard