POLITIQUE

Mise à jour économique: Au tour des entreprises de subir des compressions (VIDÉOS)

02/12/2014 04:12 EST | Actualisé 02/12/2014 11:19 EST

QUÉBEC - Le gouvernement Couillard a annoncé mardi qu'il maintient le cap sur le déficit zéro en 2015-2016. Pour y arriver, le ministre Leitao a dévoilé des compressions des dépenses fiscales qui prévoient des économies de 600 millions$.

Les entreprises, particulièrement, feront les frais des mesures annoncées. Elles devront se passer de 338 millions$ en crédits d'impôts, tandis que les contribuables devront contribuer un autre 262 millions$ en perte de déductions fiscales.

Les nombreuses compressions annoncées cet automne ont permis de dégager des économies de 1,9 milliard $ à ce jour.

Quatre nouvelles mesurent ont été annoncées mardi pour dégager un autre 600 millions$ afin de maintenir le déficit à 2,35 milliards$ cette année, tel qu'annoncé lors du dernier budget.

Ainsi, un seuil minimal sera imposé aux dépenses admissibles aux crédits d'impôt en recherche et développement. Les taux de crédits d'impôt seront également uniformisés pour la recherche universitaire et autres consortiums de recherche.

Le gouvernement Couillard annonce également l'abolition du taux réduit de la taxe sur le capital des sociétés d'assurance. Les institutions financières, elles, verront une hausse de la taxe temporaire.

Certaines mesures plus marginales toucheront les particuliers. Le crédit d'impôt pour les cotisations syndicales et professionnelles passera de 20% à 10%.

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires de véhicules munis de cylindrés de quatre litres et plus, leurs droits d'immatriculations seront haussés.

Avec ces mesures, Québec estime être en mesure de maintenir le déficit à 2,35 milliards$ en 2014-2015, puis d'atteindre le déficit zéro l'an prochain.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard