NOUVELLES

Affaire Ghomeshi : CBC a «fermé les yeux», selon une ex-employée (VIDÉO)

02/12/2014 04:52 EST | Actualisé 03/12/2014 11:11 EST

Une ancienne réalisatrice de CBC, qui affirme avoir été harcelée sexuellement au travail par l'ex-animateur Jian Ghomeshi, révèle son identité : Kathryn Borel raconte son histoire au journal anglais The Guardian.

Elle soutient que Jian Ghomeshi, accusé d'agression sexuelle la semaine dernière, lui a fait des avances à plusieurs reprises alors qu'elle travaillait à son émission, Q, à partir de 2007. Elle allègue également qu'il la touchait de façon inappropriée.

L'ex-employée de CBC affirme aussi qu'elle a rencontré un représentant syndical en 2010 pour tenter de mettre fin au harcèlement sexuel. Elle allègue que le syndicat et le producteur délégué de l'émission Q ne sont pas intervenus.

« J'ai été discréditée et ignorée par le syndicat et la direction de CBC. »

— Kathryn Borel, ancienne réalisatrice de CBC

Kathryn Borel n'a toutefois jamais déposé de plainte formelle.

Mais la version des faits exposée par Mme Borel est contestée par le producteur délégué, Arif Noorani, qui a démenti avoir été mis au courant d'actes allégués de harcèlement sexuel. De son côté le représentant syndical, Timothy Neesam, reconnaît avoir rencontré Kathryn Borel, qu'elle lui a parlé de comportement inapproprié de la part de Jian Ghomeshi, mais il affirme que la discussion n'a pas porté sur des des attouchements allégués.

CBC ne commente pas

De son côté, le porte-parole de CBC, Chuck Thompson, dit ne pas pouvoir commenter les allégations en raison de l'enquête indépendante en cours. CBC a demandé à l'avocate Janice Rubin de se pencher sur l'affaire.

Pour sa part, Mme Borel n'explique pas dans The Guardian pourquoi elle a décidé de révéler son identité. Elle se dit toutefois « de plus en plus convaincue que peu de choses vont changer » à CBC, malgré l'enquête indépendante.

La suite

Jian Ghomeshi comparaîtra à nouveau en cour en janvier. Il est accusé d'agressions sexuelles et d'avoir tenté d'étouffer une victime pour contrer sa résistance, à la suite des plaintes de trois autres femmes. Selon son avocate, il plaidera non coupable. L'animateur vedette, congédié par CBC en octobre dernier, a nié les allégations.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Jian Ghomeshi Court Appearance