POLITIQUE

Thalidomide : la motion du NPD adoptée à l'unanimité

01/12/2014 08:19 EST | Actualisé 02/12/2014 05:50 EST

Sans surprise, une motion du Nouveau parti démocratique (NPD) sur les survivants de la thalidomide a été adoptée à l'unanimité lundi soir à Ottawa. Le montant des indemnités à attribuer n'a pas encore été établi.

Avec un trémolo dans la voix, une représentante des victimes de la thalidomide s'est réjouie des résultats de ce vote.

« Enfin, on a le sentiment que le pays et notre gouvernement en entier nous supportent. »

— Mercedes Benegbi, directrice générale de l'Association canadienne des victimes de la thalidomide

Les 256 députés fédéraux ont approuvé cette motion qui stipule qu'un support absolu doit être offert aux survivants de la thalidomide, ce tranquillisant prescrit les années 1950 et 1960 pour calmer les nausées des femmes enceintes et qui est à l'origine de graves malformations congénitales chez leurs enfants.

Dans un communiqué, la ministre de la Santé Rona Ambrose, qui avait rencontré en journéeles représentants de l'Association canadienne des victimes de la thalidomide, a rappelé que « le gouvernement du Canada a offert un règlement aux survivants de la thalidomide. Or, plus de 20 ans plus tard, il est clair que leurs besoins de santé ont changé et qu'ils ont besoin d'un soutien permanent. »

Malgré l'apparition de ces cas en Allemagne et en Grande-Bretagne, le médicament est resté à l'époque encore plusieurs mois dans les pharmacies du Canada.

Tranquillisant d'origine allemande, la thalidomide est commercialisée au Canada en 1959, sur l'initiative de la compagnie américaine William S. Meryl.

Le texte déposé par le NPD souligne la nécessité urgente de défendre les droits et la dignité des personnes touchées par la thalidomide.

Le gouvernement doit également soutenir les survivants, en coopération avec le groupe de travail sur les survivants de la thalidomide, poursuit la motion.

« Ça fait 50 ans que les victimes attendent un appui du gouvernement. Ça a pris du temps, mais heureusement, aujourd'hui, elles pourront obtenir réparation pour les nombreux torts qu'ils ont subis grâce à notre motion. »

— Libby Davies, porte-parole du NPD en matière de santé

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Victimes de la Thalidomide