NOUVELLES

Le géant américain Intel achète la montréalaise PasswordBox

01/12/2014 03:33 EST | Actualisé 01/12/2014 03:33 EST
Gregor Schuster via Getty Images

Le géant américain Intel, qui souhaite se renforcer dans le secteur de la sécurité, a annoncé lundi avoir mis la main sur le gestionnaire montréalais de mots de passe en ligne PasswordBox pour un montant qui n'a pas été dévoilé.

En vertu de la transaction, les 48 employés de l'entreprise en démarrage seront intégrés à l'organisation Safe Identity du Groupe Intel Security, qui comprend notamment le fournisseur de solutions de protection antivirus McAfee.

Intel prévoit également "investir à long terme" dans le développement de ses activités montréalaises, mais la société californienne n'a toutefois pas fourni de détails sur ses intentions futures.

"Tout le monde peut éprouver une lassitude engendrée par de nombreux mots de passe, a affirmé le premier vice-président et directeur général du Groupe Intel Security, Chris Young. PasswordBox a déjà aidé des millions de consommateurs."

Offerte sur les plateformes iOS, Android et PC, l'application conçue par PasswordBox - qui a été primée dans le passé - a été téléchargé plus de 14 millions de fois au cours de la dernière année.

Elle permet notamment aux utilisateurs d'accéder instantanément à des sites Web ainsi qu'à des applications sans avoir à saisir ou retenir leurs mots de passe.

En janvier dernier, le logiciel de l'entreprise en démarrage montréalaise fondée en 2012 avait raflé le prix de la "meilleure application mobile" lors du Consumer Electronics Show de Las Vegas.

"PasswordBox a passé les deux dernières années à mettre au point un produit que les gens adorent, auquel ils font confiance et qu'ils utilisent chaque jour", a estimé son chef de la direction et cofondateur, Daniel Robichaud.

L'entreprise en démarrage, qui avait complété un financement d'environ 6 millions $ l'an dernier, a suscité beaucoup d'intérêt auprès des investisseurs, attirant entre autres Omers Ventures et Real Ventures.

Intel estime que cette acquisition lui permettra de renforcer ses activités dans le domaine de la sécurité, un dossier qui se retrouve de plus en plus au coeur des préoccupations des entreprises et des consommateurs.

Au cours de la dernière année, le géant du commerce de détail Target a entre autres été ciblé par une faille de sécurité qui aurait impliqué 40 millions de comptes de cartes de crédit et de débit et les renseignements personnels de 70 millions de consommateurs.

Le détaillant Home Depot s'est également retrouvé dans une situation similaire.

Selon une étude réalisée en 2013 par la firme Deloitte, plus de 90 pour cent des mots de passe créés sont vulnérables au piratage. De plus, les 10 000 mots de passe les plus courants pourraient donner accès à près de 98 pour cent de l'ensemble des comptes.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

8 astuces pour sécuriser sa vie privée en ligne