NOUVELLES

Un arrondissement encaisse un chèque de Suncor pour financer un marché public

28/11/2014 06:13 EST | Actualisé 28/11/2014 06:13 EST
ASSOCIATED PRESS
A pedestrian is reflected in a Suncor Energy sign in Calgary, Alberta, Monday, Feb. 1, 2010. The future was bubbling with uncertainty Monday for a major Canadian oil company with a big stake in Libya. And anyone looking for reassurance about the fate of Suncor's $3.5-billion investment in Libya’s oil fields won’t find it in the recent past. (AP Photo/ THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh)

L'administration Coderre a obligé l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles à rembourser une somme de 25 000 $ à la Fondation de la compagnie pétrolière Suncor. Cette situation place la mairesse d'arrondissement, Chantal Rouleau, et son équipe dans une position inconfortable, dans la foulée des révélations entourant les techniques de relations publiques des pétrolières.

Un texte de François Cormier

Les élus de l'arrondissement avaient accepté que ce chèque soit encaissé pour permettre le financement d'un marché public. Lorsqu'elle a eu vent de cette affaire, l'administration Coderre a insisté pour que cette somme soit remboursée.

« Nous comprenons que Suncor veuille contribuer à financer des organismes du milieu et c'est tout à fait légitime. Toutefois, ça ne doit pas se faire par l'intermédiaire de la ville. Ça soulève un problème de perception », explique le président du comité exécutif de Montréal, Pierre Desrochers.

Pierre Desrochers insiste pour dire que tout a été fait de façon transparente et que des documents de l'arrondissement le prouvent. Il explique que Suncor ne pouvait pas faire de don directement au marché public puisqu'il ne s'agissait pas d'un organisme à but non lucratif enregistré et que la pétrolière n'aurait pu recevoir de reçu. L'arrondissement a donc accepté le don de 25 000 $ pour ensuite le remettre au marché public.

Radio-Canada a obtenu une copie de la lettre et du chèque émis par la Fondation Suncor. Il est très clairement indiqué que cette somme devait servir au financement du marché public. Dans la lettre, la directrice de la Fondation Suncor, Cathy Glover, précise que « la Fondation Suncor Énergie (...) est un organisme distinct de Suncor Énergie Inc ».

« Je trouvais tout ça inapproprié. Il y a des enjeux entre une ville et une telle entreprise », poursuit Pierre Desrochers. « Il est préférable que le don soit fait directement au marché public ».

La somme de 25 000 $ n'a pas été encore rendue à la Fondation Suncor, mais Pierre Desrochers assure que le processus de remboursement est en cours.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation à Cacouna (11 octobre 2014)