NOUVELLES

Québec veut interdire le réemballage de la viande et de la volaille

27/11/2014 11:56 EST | Actualisé 27/11/2014 11:57 EST
Radio-Canada

Pierre Paradis est un homme en colère. Le ministre de l'Agriculture, des Pêches et de l'Alimentation veut interdire le réemballage après les pratiques douteuses de certains commerçants révélées par un reportage de Radio-Canada.

« J'ai passé des instructions ce matin pour voir si c'est possible, si c'est faisable. Cela faciliterait le travail des inspecteurs et cela donnera une garantie supplémentaire aux consommateurs. » — Pierre Paradis, ministre de l'Agriculture, des Pêches et de l'Alimentation

« Je ne pense pas que la viande puisse être réemballée, quand elle est emballée, elle doit être vendue directement », a ajouté Pierre Paradis.

LIRE AUSSI:

» Des épiceries trichent sur les dates d'emballage de viande et de volaille

Les tricheurs seront poursuivis

Se disant troublé de ce qu'il a vu dans le reportage, le ministre a tenu à rappeler qu'il existe deux lois, l'une provinciale et l'autre fédérale qui s'appliquent aux tricheurs. Il a également rappelé que « les producteurs québécois produisent des produits de qualité, les consommateurs achètent des produits de qualité et ils sont en droit de s'attendre à ce qu'il n'y ait pas de tricheurs entre les deux ».

« On parle de la santé de la population, puis on parle de gens qui trichent sur la qualité de nos produits. » — Pierre Paradis, ministre de l'Agriculture, des Pêches et de l'Alimentation

Mercredi, un reportage diffusé sur Radio-Canada rapportait que plusieurs commerçants changent les étiquettes des paquets de viande et de volaille afin de faire croire aux consommateurs que leurs produits sont plus frais qu'ils ne le sont réellement.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

8 aliments pour remplacer la viande