L'ex-maire de Laval Gilles Vaillancourt ne peut toujours pas quitter le pays

Publication: Mis à jour:
GILLES VAILLANCOURT
PC
Imprimer

L'ex-maire de Laval ne pourra pas aller passer du temps sous le chaud soleil de la Floride. La juge Marie-Suzanne Lauzon, de la Cour du Québec, a refusé la demande de modification des conditions de Gilles Vaillancourt qui lui auraient permis de quitter le pays.

Un texte de Francis Labbé

La décision du tribunal est frappée d'un interdit de publication. La couronne a présenté des faits qui ont amené la juge à refuser la demande de Gilles Vaillancourt, qui voulait aller passer quelques semaines au condo appartenant à son épouse.

Le printemps dernier, cette permission lui avait pourtant été accordée. La Cour Supérieure avait alors considéré qu'il n'était encore reconnu coupable d'aucun chef d'accusation et qu'il ne présentait pas une menace.

Gilles Vaillancourt a été arrêté lors de l'opération Honorer de l'UPAC, avec 35 autres co-accusés. Il fait face à des accusations de gangstérisme, fraude, fraude envers le gouvernement, complot, abus de confiance, corruption dans les affaires municipales et de recyclage des produits de la criminalité.

À l'origine, il y avait 37 coaccusés à la suite de l'opération Honorer mais l'un d'eux, l'ingénieur Robert N. Cloutier, a rendu l'âme l'hiver dernier à l'âge de 76 ans. L'enquête préliminaire aura lieu en avril prochain.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
La maison de Gilles Vaillancourt en vente (Octobre 2012)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Gilles Vaillancourt: enquête préliminaire en avril 2015 - Cyberpresse

Gilles Vaillancourt ne pourra pas retourner en Floride