BIEN-ÊTRE

Les gras trans nuisent à la mémoire, selon une étude

24/11/2014 01:13 EST | Actualisé 24/01/2015 05:12 EST
paisan191 via Getty Images

MONTRÉAL - Les hommes d'âge actif dont l'alimentation est riche en gras trans ont une moins bonne mémoire que les autres, démontre une étude présentée lors d'un congrès de l'American Heart Association.

L'étude réalisée par des chercheurs de l'Université de la Californie à San Diego portait sur environ un millier de sujets. Ceux qui consommaient le plus de gras trans offraient une performance nettement inférieure lors d'un test de mémorisation de mots.

La solidité de cette association persistait même en tenant compte de facteurs comme l'âge, l'éducation, l'ethnie et la dépression.

La consommation de gras trans avait précédemment été associée à l'embonpoint, à la maladie cardiaque et à l'agressivité.

Les hommes âgés de moins 45 ans qui consommaient le plus de gras trans ont offert la pire performance. Chaque gramme de gras trans de plus consommé chaque jour correspondait à la rétention de 0,76 mot de moins. Les participants qui consommaient le plus de gras trans se souvenaient de 10 pour cent moins de mots que ceux qui en consommaient le moins.

Les chercheurs croient que l'effet oxydant des grans trans et leur impact négatif sur l'énergie des cellules sont responsables du problème. En revanche, des études antérieures avaient démontré que la consommation de chocolat — qui est riche en antioxydants et a un impact positif sur l'énergie des cellules — semble stimuler la mémoire des jeunes adultes.

Les gras trans se retrouvent dans des aliments comme la margarine, les produits de boulangerie-pâtisserie et les grignotines.

De nouvelles études seraient nécessaires pour mesurer l'impact des gras trans chez les jeunes femmes.


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 38 super aliments les plus sains