POLITIQUE

Élections 2015: Les Québécois préfèrent Mulcair, mais croient que Trudeau sera élu

24/11/2014 03:15 EST | Actualisé 24/11/2014 03:24 EST
CP

Les Québécois ont beaucoup de respect pour Thomas Mulcair, mais pourraient se tourner vers Justin Trudeau lors des prochaines élections fédérales si les Libéraux sont en meilleure position de former le prochain gouvernement canadien, selon un récent sondage.

Le sondage a révélé que 80 % des Québécois veulent un «gouvernement plus progressiste à Ottawa», ce qui est une bonne nouvelle autant pour les Néo-démocrates que les Libéraux.

Cependant, 56 % des répondants ont déclaré qu’ils voteraient tout simplement pour «le candidat ayant le plus de chances de battre Stephen Harper». 67 % des Québécois croient en ce sens que Justin Trudeau est plus susceptible de remporter les prochaines élections fédérales que Thomas Mulcair.

48 % de l’ensemble des Québécois et 44 % des électeurs francophones étaient d’accord avec la déclaration «si je veux un gouvernement plus progressiste, il est plus sensé de voter Libéral». D’ailleurs, 45 % des électeurs ayant voté pour le NPD en 2011 supportent cette idée.

Néanmoins, les chiffres démontrent que le NPD demeure très populaire dans la province où le parti est allé chercher 59 de ses 75 sièges et 43 % des votes en 2011 sous le leadership de Jack Layton.

60 % de l’ensemble des Québécois croient que Mulcair serait un premier ministre plus compétent que Justin Trudeau. 64 % des francophones partagent ce point de vue. À travers la province, 55 % des répondants disent que les politiques du chef du NPD rejoignent davantage leurs valeurs.

Mais si le chef du NPD est perçu comme un candidat plus compétent et sérieux, Trudeau est perçu comme étant plus dynamique.

Le sondage cherchait également à savoir si l’héritage de Pierre Elliott Trudeau pourrait avoir un impact sur la réussite de son fils au Québec. Tandis que 42 % des Québécois disent éprouver du ressentiment envers les politiques de Pierre Elliott Trudeau, seulement 24 % ont déclaré qu’ils ne voteraient pas pour l’actuel chef du Parti libéral à cause de son père.

À l’opposé, si 53 % des Québécois ont dit avoir une impression favorable de Pierre Elliott Trudeau, seulement 25 % des répondants ont déclaré que son héritage les inciterait à voter pour son fils.

Le sondage a été mené en ligne auprès de 650 Québécois âgé de 18 ans et plus entre le 30 octobre et le 4 novembre. La marge d’erreur pour ce genre de sondages est de 3,9%.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le style non-conventionnel de Justin Trudeau