BIEN-ÊTRE

Construits pour durer : des bâtiments patrimoniaux qui se dressent fièrement un peu partout au Canada

24/11/2014 01:18 EST | Actualisé 24/11/2014 01:18 EST
Yiming Chen via Getty Images
Notre-Dame Basilica

Même si le Canada s’apprête à célébrer son 150e anniversaire en 2017, il n’en demeure pas moins dans la fleur de l’âge comparativement à d’autres pays. Les bâtiments historiques n’y sont peut-être pas légion, disons, comme en Europe, mais le Canada peut se targuer d’avoir des exemples emblématiques de conception ingénieuse, précieux témoins de notre passé. Voici quelques-uns des incontournables qui se dressent encore fièrement aujourd’hui et valent certainement le détour :

Construits pour durer : des bâtiments patrimoniaux qui se dressent fièrement un peu partout au Canada

Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec

Il n’est pas étonnant que l’une des plus anciennes structures du Canada se trouve à Québec, qui est aussi l’une des plus vieilles villes en Amérique du Nord. Une église y a pignon sur rue depuis 1647. Surplombant la Place de l’Hôtel de Ville, ce majestueux bâtiment de pierres a une façade néoclassique, une toiture en cuivre, de superbes vitraux et plusieurs artéfacts ecclésiastiques. Il a été désigné lieu historique national.

Château Dundurn

Le Canada peut aussi s’enorgueillir d’avoir ses châteaux. S’il n’appartenait pas à une famille royale, ce château à Hamilton, en Ontario, était la résidence privée de Sir Allan Napier MacNab, premier ministre de la province du Canada de 1854-1856. Cette œuvre néoclassique, qui date d’environ 1835, renferme 42 des 72 chambres d’origine et est aujourd’hui ouverte au public. À l’époque, elle a fait sensation avec ses caractéristiques technologiques avancées, comme l’éclairage au gaz et l’eau courante.

Tour de l’horloge de Halifax

Les Haligoniens seraient perdus sans l’iconique tour de l’horloge octogonale perchée sur la colline de la Citadelle qui surplombe leur ville depuis 1803. Elle se dresse sur un bâtiment de deux étages, qui était habité par le gardien résident de l’horloge et des gardes, à l’époque où l’endroit était un poste militaire. Aujourd’hui, c’est une attraction touristique populaire sous l’égide de Parcs Canada.

Colline du Parlement

Toutes les routes politiques mènent à Ottawa et (par extension) à la colline du Parlement qui, en plus d’être le siège de notre gouvernement, est particulièrement remarquable en raison de ses détails d’architecture gothique. Et non seulement il a fallu presque 20 ans pour compléter l’édifice du Centre, mais c’était aussi le plus important chantier de construction en Amérique du Nord en 1859, date de la première pelletée de terre.

Phare de Fisgard

Près de Victoria, C.-B., ce phare était le premier sur la côte ouest du Canada (avant même qu’il devienne un pays). Les Britanniques ont construit ce bâtiment de style fédéral en 1860. Aujourd’hui, ce lieu historique national accueille les visiteurs avides de découvrir ses expositions réparties sur deux étages.

Province House

Si les murs de ce bâtiment de Charlottetown pouvaient parler, les récits seraient très colorés. En 1864, il a en effet accueilli des délégués qui planifiaient la naissance d’un pays. Depuis 1847, et encore aujourd’hui, il fait office de lieu de rencontre de l’Assemblée législative provinciale. Des visites guidées y sont offertes.

Gare Union

L’illustre statut de Winnipeg comme porte d’entrée vers l’ouest exigeait une tout aussi illustre gare de style Beaux-Arts, construite en calcaire de Tyndall, en 1912. Elle est toujours opérationnelle depuis la fin des derniers travaux de réfection — moyennant 6,5 millions de dollars —, en 2012.

Moulin à farine Arva

Le plus ancien moulin à farine mû par la force de l’eau encore actif au Canada est tout indiqué pour s’offrir une petite balade dans la verdoyante campagne près de London, en Ontario. Observez-le en action et profitez-en pour mettre la main sur un sac de farine — plus de 20 variétés — moulue sur place.

Ancien Hôtel de Ville

Lorsque le nouvel Hôtel de Ville de Toronto a ouvert ses portes en 1965, plusieurs estimaient qu’il était temps de démolir l’ancien Hôtel de Ville en grès rouge situé de l’autre côté de la rue. Par chance, la sagesse a pris le dessus, et ce bâtiment de style néo-roman demeure intouché, peut-être grâce aux gargouilles féroces qui le décorent.