NOUVELLES

États-Unis: Chuck Hagel quitte son poste de secrétaire à la Défense

24/11/2014 09:37 EST | Actualisé 24/01/2015 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
Defense Secretary Chuck Hagel listens during a news conference at the Pentagon, Monday, Feb. 24, 2014, where he recommended shrinking the Army to its smallest size since the buildup to U.S. involvement in World War II in an effort to balance postwar defense needs with budget realities. (AP Photo/Carolyn Kaster)

WASHINGTON - Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a annoncé lundi qu'il quitte le cabinet du président Barack Obama.

Il dirigeait le Pentagone depuis le début de 2013. Sa démission met fin à un séjour difficile, pendant lequel il a peiné à se faire entendre des autres conseillers du président américain,

Lors d'une cérémonie à la Maison-Blanche, M. Obama a déclaré que M. Hagel et lui ont convenu que c'est «un moment approprié pour qu'il mette fin à son service».

M. Hagel devient le premier membre important de l'administration Obama à quitter depuis la râclée encaissée par le Parti démocrate lors des élections de mi-mandat, le 4 novembre.

Sa démission survient aussi au moment où l'équipe de sécurité nationale du président affronte de multiples crises à l'étranger, notamment la poussée du groupe armé État islamique en Irak et en Syrie et les provocations de la Russie en Ukraine.

M. Hagel demeurera en poste en attendant que son successeur ait été approuvé par le Sénat.

Certains membres de l'équipe Obama s'inquiétaient de la capacité de M. Hagel de communiquer clairement les positions du gouvernement. On lui reprochait aussi son manque d'enthousiasme lors des rencontres du cabinet et d'autres discussions portant sur la sécurité nationale.

Tentant apparemment de contrer ces critiques, le président Obama a déclaré lundi que M. Hagel «a toujours été honnête avec moi» lors de leurs conversations privées dans le Bureau oval.

M. Hagel avait récemment provoqué la colère de certains membres du gouvernement en envoyant à Susan Rice, la conseillère à la sécurité nationale, une lettre dans laquelle il écrivait que le président Obama devait prendre position plus clairement face au président syrien Bachar el-Assad.

M. Hagel est un ancien sénateur républicain du Nebraska. Le président Obama et lui s'étaient liés d'amitié au moment où ils étaient tous deux membres du Sénat.

M. Hagel a aussi combattu au Vietnam, où il a été blessé à deux reprises.